1. Home>
  2. A propos de SD Worx>

Presse

En tant que journaliste, vous cherchez des informations sur l’emploi, l’absentéisme, la rémunération flexible, la politique salariale ou du personnel, l’engagement au travail, la diversité, l’allongement des carrières ou l’équilibre travail-vie privée ? Vous vous intéressez à l’impact de la numérisation et de la robotisation sur le marché de l’emploi ? Vous vous demandez comment intégrer les travailleurs free-lance dans une équipe de collaborateurs permanents ? Vous vous posez des questions sur la façon dont les entreprises peuvent déployer leurs collaborateurs de manière optimale ? Vous cherchez des tendances relatives aux affaires du personnel ou aux RH en général ? Vous voudriez savoir ce qu’il en est au juste du droit du travail, ou vous souhaitez obtenir des éclaircissements sur de nouvelles propositions législatives ou des lois relatives au travail ? Vous aimeriez en savoir plus sur l’emploi international ?

En tant que secrétariat social, SD Worx est le leader sur le marché en Belgique. SD Worx est actif dans dix pays, et se classe numéro deux en Europe et numéro cinq au niveau mondial. Plus de 65.000 petites et grandes organisations de divers secteurs sont clientes. Il en résulte une mine d’informations sur la population active, en Belgique et dans le monde entier.

N’hésitez pas à nous contacter. Notre responsable presse vous mettra volontiers sur la voie !

Contact de Presse Belgique

Eva de Schryver
Eva De Schryver
eva.deschryver@sdworx.com
+32 (0)496 02 67 08

Belgische werknemers hebben gemiddeld 2 weken vakantie nodig om de batterijen op te laden

Les travailleurs belges ont besoin d’au moins 2 semaines de vacances pour recharger leurs batteries

En moyenne, les travailleurs belges estiment avoir besoin d’au moins 2 semaines, ou 16 jours, de vacances pour recharger leurs batteries. La majorité préfère d’ailleurs prendre un congé plus long. En outre, nous posons nos jours en moyenne un mois à l'avance. Près de six Belges sur dix ont la possibilité de prendre des vacances quand ils en ont besoin. Plus de quatre salariés belges sur dix (42%) n'ont pas besoin de demander leurs vacances à l'avance : les Belges obtiennent à cet effet le meilleur score en Europe. C'est le résultat d'une étude menée par le principal prestataire européen de services de RH et de salaires SD Worx auprès de 10 119 salariés européens, dont 1 098 Belges.

Geen grote vakantierush

Pas de ruée vers les vacances pour l'instant

Après deux années de fluctuations périodiques, les Belges semblent à nouveau moins économiser leurs vacances. Nous prenons un peu plus de vacances qu'en 2019, mais ce n'est pas (encore) un grand rush ou une ruée. Sur les cinq premiers mois de l'année, nous avons un solde légèrement positif (+0,52%) par rapport à 2019. Les jeunes (-25 ans) et les plus de 60 ans en particulier sont ceux qui ont le plus pris de vacances jusqu’à présent. La plus forte "baisse" des jours de congé pris par rapport à 2019 est observée chez les installateurs externes de ponts et de services pour les inspections techniques et les tests de conformité. C'est ce que montre l'Employment Tracker, qui analyse chaque mois les données salariales de 70 000 employeurs et de près d'un million de salariés du secteur privé en Belgique.

Nederland

Le travail transfrontalier pour la Belgique est le plus important avec la France et le Luxembourg

Notre pays abrite de nombreux salariés transfrontaliers qui traversent chaque jour la frontière pour aller travailler dans l’un de nos pays voisins. Selon les chiffres les plus récents de l’INAMI, près de 88 000 Belges exercent à l’étranger, ce qui représente 63 % de l'ensemble des travailleurs transfrontaliers. Il s'agit d'une diminution de près de 4 % par rapport à 2019, avant la crise du coronavirus. En outre, de nombreux travailleurs transfrontaliers étrangers sont également employés dans notre pays. Chaque jour, 52 000 travailleurs transfrontaliers des pays voisins font le chemin inverse. Si ceux-ci pouvaient, durant la pandémie, travailler à domicile sans aucune incidence sur leur sécurité sociale ou leurs impôts, ceci va changer à partir du 30 juin, prévient SD Worx, le plus grand fournisseur payroll et prestataire de services RH de Belgique.

Zomerse aanwervingsplannen

Les projets de recrutement estival des PME revus à la baisse

Les PME (jusqu'à 250 employés) se montrent moins positives quant à leurs plans de recrutement pour le troisième trimestre de 2022 par rapport au trimestre précédent. Entre juin et septembre de cette année, 38% des PME belges prévoient de recruter du personnel, alors qu'elles étaient encore 43% en mars. Cela signifie un retour au niveau de septembre 2021. La reprise depuis juin 2021 semble avoir été ralentie. Les intentions de licenciement ont, quant à elles, à nouveau augmenté pour atteindre près de 10 %. Telles sont les premières conclusions d'une enquête menée auprès de 435 chefs d'entreprise et responsables du personnel de PME sur leurs projets d'emploi pour le troisième trimestre.

Horeca

Bonne surprise pour l’horeca : le secteur semble enfin sur la bonne voie, particulièrement du côté des campings

Le pourcentage des jours travaillés suivent une évolution positive en Belgique. L’année 2022 est la première depuis 2020 où les secteurs ont quasiment pu fonctionner sans restriction du gouvernement (mis à part ceux où le CST a été imposé pour des raisons sanitaires). Cela se constate dans l’augmentation du pourcentage des jours travaillés, durant les quatre premiers mois de l’année, qui revient à des ordres de grandeur que nous connaissions en 2019. Ceci s’explique par une double diminutions ces derniers mois. En Belgique, le pourcentage de jours travaillés est supérieur à 75% ; moins de 25% sont perdus pour cause de maladie, de vacances ou de chômage. SD Worx constate également que ces chiffres dans l’horeca se situent dans cette moyenne. Certains sous-secteurs de l'industrie hôtelière et de la restauration, tels que les campings, les restaurants et les bars, font encore mieux.  De bon augure alors que l’été, période très importante pour l’horeca, n’est plus si loin. C'est ce que nous indique l'Employment Tracker, qui analyse chaque mois les données salariales de 70 000 employeurs et de près d'un million de salariés du secteur privé en Belgique. 

Helft verdient

La moitié des salariés wallons gagnent plus de 2700 euros bruts par mois : cela concerne principalement les travailleurs temps plein dans le secteur privé

Sur la base des données salariales réelles de 400.000 Belges employés à temps plein, SD Worx, le plus grand calculateur de salaire de Belgique, fournit une image précise du 'salaire moyen' des Belges, au sein des différentes provinces. Après le premier trimestre, le montant brut médian est légèrement inférieur à 3 000 €, sauf pour ceux qui travaillent à Bruxelles ou dans le Brabant flamand et wallon. La moitié des personnes qui travaillent à temps plein dans le secteur privé ont un meilleur salaire que l’autre moitié des travailleurs. Il existe des différences importantes : le Limbourg a le salaire médian le plus élevé pour les ouvriers, et Bruxelles le plus bas. Les chiffres tiennent compte de la composition de la population belge par statut (employés/ouvriers), sexe, âge, secteur et taille de l’entreprise. 

Neutraal aanwervingsbeleid

7 entreprises sur 10 en Belgique ont une politique active de recrutement neutre

Le 21 mai célèbre la Journée internationale de la diversité culturelle. L’occasion de porter attention à la diversité sur le lieu de travail en Belgique. Aujourd'hui, 7 entreprises sur 10 dans notre pays s'engagent dans une politique active de recrutement neutre. Ils encouragent dès lors à respecter l'égalité, la diversité et l'inclusion lors du recrutement. C'est ce qui ressort d'une étude représentative menée par le leader européen du marché des RH et de la paie SD Worx auprès de 4 771 entreprises européennes de toutes tailles, actives dans divers secteurs. L'entreprise belge Bleckmann promeut activement une main-d'œuvre très diversifiée, composée de plus de 50 nationalités, ainsi que de personnes réfugiées.  

BE_PR_10May22_1200x800

2022 : Les Belges souhaitent travailler 50% du temps à domicile

En 2022, 43% des Belges affirment que leur emploi leur permet de télétravailler. Parmi ceux-ci, seule une minorité (soit 5,1%) souhaite encore se rendre au bureau tous les jours pour travailler. D’un point de vue européen, les Espagnols sont les plus susceptibles de vouloir travailler à domicile, avec les Finlandais et les Britanniques. En ce qui concerne le nombre idéal de jours, les Belges se situent dans la moyenne, avec les Italiens, les Allemands et les Suédois. La majorité des Belges préfèrent travailler deux ou trois jours depuis leur domicile, si la nature du travail le permet. Notre jour préféré pour travailler à domicile est le vendredi, suivi du lundi. Les avantages l'emportent sur les inconvénients : non seulement le télétravail engendre un meilleur équilibre entre vie professionelle et privée (79%) mais aussi une productivité accrue pour les tâches individuelles (66%) ainsi qu’en coopération avec les autres (60%). Près de la moitié des Belges (46%) déclarent que leur employeur autorise le télétravail ; la Belgique obtient le meilleur score à cet égard.

BE_PR_6May22_1200x800

Le congé parental flexible connaît un succès auprès des mères

Depuis l'année dernière, on observe une augmentation de 9,4% du congé parental rémunéré. Celui-ci connaît une popularité particulière auprès des mères, mais une augmentation est également constatée chez les pères. L'augmentation la plus importante chez les mères est observée pour le congé parental pris sous forme de 1/10ème, c’est à-dire un demi-jour par semaine (+28%). Cette nouvelle formule existe depuis juin 2019 et permet une réduction de 10% des prestations à temps plein. Depuis, les hommes sont presque aussi nombreux que les femmes à utiliser cette formule. Tant chez les mamans que chez les papas, le 4/5ème reste l’horaire le plus populaire, bien qu’il ne connaisse pas d’augmentation. Cette forme de flexibilité permet de mieux concilier vie professionnelle et vie familiale. SD Worx se base sur les chiffres les plus récents de l'ONEM (février-mars 2022).