1. Home>
  2. Actua & tendances>
  3. Talent>

La pension à mi-temps recalée à la dernière minute

-Temps de lecture: 3 Minutes
retire

La proposition de loi qui devait permettre de prendre sa pension à mi-temps a été recalée à la dernière minute. Cette modification radicale du régime des pensions ne semble pas faire l’unanimité. Même si le concept a reçu un accueil favorable. Et maintenant ?

Maintenir les personnes plus longtemps au travail de manière réaliste sans relever l’âge de la pension, tel est le défi auquel nos responsables politiques fédéraux doivent faire face. C’est dans ce cadre que s’inscrit la proposition de pension à mi-temps, qui permettrait aux salariés (ainsi qu'aux fonctionnaires et indépendants) de poursuivre leur carrière à mi-temps tout en bénéficiant déjà de la moitié de leurs allocations de pension, au plus tôt à partir de 60 ans. La constitution des droits de pension pour le travail à mi-temps continuerait tout simplement de courir jusqu’à ce que le travailleur quitte totalement l’entreprise.

Manque d’adhésion

Le projet de loi était pratiquement achevé, mais la dissolution du parlement avant les élections de mai 2019 a mis des bâtons dans les roues. En outre, la proposition s’est heurtée à d’importantes réserves tant de la part de l’opposition que des partenaires sociaux, qui estimaient notamment la mesure trop peu ancrée dans une réforme structurelle des pensions. Ce qui constitue précisément une condition cruciale de sa réussite.

L’idée fait son chemin

Néanmoins, le concept a été accueilli favorablement dans l’hémicycle. Dans une société où travailler plus longtemps devient la norme, le politique doit trouver des solutions créatives. Cette mesure permet de compenser un nouveau relèvement de l’âge de la pension. Toutefois, la réussite de la pension à mi-temps est subordonnée dans notre pays à une combinaison de facteurs et de mesures, dont la longueur de la carrière, les systèmes de fin de carrière, tels que les emplois de fin de carrière, les carrières mixtes, etc. Harmoniser tous ces systèmes et ces intérêts constituera un véritable défi.

Contre-productif

La pension à mi-temps vise à garder les travailleurs actifs plus longtemps à la fin de leur carrière. Toutefois, chaque proposition comporte le risque d’inciter précisément les travailleurs éligibles à mettre fin à leur carrière plus tôt, par commodité, grâce au stimulant financier. Ils quittent ainsi anticipativement – certes à temps partiel – le marché de l’emploi. Dans ce cas, la mesure aura l’effet contraire. D’ailleurs, le travailleur qui s’est déjà préparé mentalement à sa pension imminente ne débordera pas d’enthousiasme à l’idée de soudain poursuivre sa carrière à mi-temps.

Une seconde chance

Il est fort probable que le nouveau gouvernement remette la proposition sur le tapis, éventuellement sous une forme différente. Par ailleurs, le concept de la pension à mi-temps n’est pas neuf. Mais les tentatives pour la mettre en place se concrétisent, même si un nouveau concept remodelé devra apporter une réponse à de nombreuses questions en suspens. Les arguments en faveur de la combinaison du travail et de la pension sont nombreux, pour autant qu’elle s’inscrive une politique globale en matière de pensions.

SD Worx continue en tout cas de suivre les évolutions de près et vous tiendra informé.

    Vous souhaitez être tenu au courant de ce qui se passe dans le monde des RH?

      Abonnez-vous à notre lettre d'information
      jl
      ByJean-Luc Vannieuwenhuyse-Conseiller juridique

      Je travaille au sein du centre juridique de connaissances de SD Worx. Nos tâches sont les plus diverses, mais nous pourrions toutes les recouper sous le motto : ‘aide ton collègue à répondre aux besoins de ton client’. Nous collaborons par exemple au développement de nouveaux produits et services pour nos clients, le lancement du logiciel ‘car for cash’ en est un exemple concret. Il m’arrive également de donner des présentations sur des thèmes d’actualité et de répondre aux questions de journalistes en matière de gestion du personnel. Je suis juriste de formation et spécialisé en droit social.

      Articles associés

      wfmebook
      Ebook

      Pourquoi la Workforce Management et pourquoi maintenant ?

      Les changements rapides et inédits que nous connaissons sur le lieu de travail encouragent l’adoption de solutions RH numériques.  Les principaux défis auxquels les RH sont confrontées sont le bien-être du personnel, l’expérience des travailleurs et la guerre pour le talent. Parmi les outils et les perspectives nécessaires pour relever ces défis, la Workforce Management – ou gestion du personnel – joue un rôle primordial. Pour en savoir plus, consultez cet ebook gratuit.

      2021-09-08
      Subdomain HR-data Hero
      Event

      Réinventer le Talentmanagement

      Êtes-vous prêt à faire passer votre gestion des talents au niveau supérieur ? Et vous êtes à la recherche de nouvelles idées, de conseils et d'astuces ? Alors ce webinaire est pour vous. Nous vous faisons part des conclusions d'une récente étude européenne, mettons en lumière les tendances et partageons quelques bonnes pratiques.

      2021-05-01
      blog_wfm
      Blog

      Workforce Management, aujourd'hui et demain

      Le monde du travail est toujours en mouvement et les changements dans le domaine de la gestion de main d’œuvre suivent également à un rythme rapide. Il est certain qu'en une année comme 2020, la gestion de main d’œuvre a acquis une dimension supplémentaire parce que les organisations ont dû évoluer avec un marché dans lequel l'incertitude prévalait plus que jamais. Certaines entreprises ont été plus actives que jamais, tandis que d'autres ont vu la demande continuer à baisser. L’organisation flexible d’un workforce, capable d’évoluer avec le marché, est inestimable pour les entreprises. Nina Bouw, directrice des services Onsite chez SD Worx Staffing Solutions Pays-Bas, ne peut que le confimer. Elle explique quels développements, en termes de flexibilité et de manœuvrabilité, feront la différence en 2021.

      2021-01-27