1. Home>
  2. SD Worx>
  3. Presse>

En 2021, les Belges ont pédalé moins de kilomètres pour se rendre au travail

Bien que les indemnités et les trajets à vélo aient diminué de 3 % en 2021, de plus en plus de personnes prennent leur vélo pour se rendre au travail
BE_PR_28Mar22_1200x800

    En 2021, les indemnités et les déplacements à vélo ont diminué de 3%, atteignant jusqu’à plus d’un dixième du niveau pré-corona (2019 - update). C'est ce que SD Worx, le plus grand calculateur de salaires de Belgique, sait grâce aux calculs de salaires d'environ un million de travailleurs du secteur privé. En revanche, la proportion d'employeurs qui accordent une indemnité vélo et la proportion de salariés qui en bénéficient sont en hausse. De plus en plus de personnes se rendent au travail à vélo et bénéficient d'une indemnité vélo. La Flandre reste en tête en ce qui concerne les employeurs et les salariés bénéficiant d'indemnités vélo. Cependant, la proportion des employeurs offrant celle-ci augmente à Bruxelles et en Wallonie.

      Moins de kilomètres (payés) à vélo pour le trajet domicile-travail en 2021

      En analysant les indemnités vélo, on peut déduire si plus ou moins de kilomètres domicile-travail ont été parcourus à vélo. En effet, l'employeur ne peut accorder l'indemnité vélo que par kilomètre de trajet effectif. SD Worx a établi que la distance moyenne parcourue par an en 2021 a diminué d'un cinquième. Le montant médian par cycliste a diminué de 3%: de 184 € en 2020 à 178 € en 2021. Par rapport à la période pré-corona (2019), les kilomètres parcourus à vélo ont diminué de plus de 10% (-13%).
      SD Worx se base uniquement sur les travailleurs qui effectuent (en partie) leurs trajets domicile-travail à vélo et qui reçoivent une indemnité vélo spécifique de leur employeur. Le nombre total de navetteurs qui utilisent le vélo est probablement beaucoup plus élevé.

        L'indemnité vélo est exonérée de cotisations de sécurité sociale et d'impôts si un certain nombre de conditions sont remplies. L'employeur ne peut accorder cette indemnité vélo que par kilomètre de trajet effectif et le montant doit respecter un plafond. En 2021, ce montant était de 0,24 euro par kilomètre de trajet domicile-travail ; pour 2022, il est de 0,25 euro. L'octroi d'une indemnité vélo n'est pas une obligation légale. Toutefois, de nombreux secteurs ont déjà conclu des accords à cet égard et les ont consignés dans une convention collective de travail. Les employeurs qui entrent dans le champ d'application d'une telle convention collective doivent, bien entendu, s'y conformer. Si le secteur n'a rien prévu à cet égard, l'employeur peut également, de sa propre initiative, accorder une compensation pour le vélo aux salariés qui se rendent (partiellement) à leur travail à vélo.

          « En moyenne, nous avons pris moins (souvent) le vélo pour aller travailler. Le coronavirus et le travail à domicile ont créé des freins à l'utilisation de la bicyclette comme moyen de transport indemnisé. Nous constatons que les cyclistes les plus fervents (avec les montants d'indemnité vélo les plus élevés) sont les salariés habitant entre 16 et 21 km de leur lieu de travail. Avec l'arrivée des vélos électriques/pédaliers rapides, ces distances sont désormais réalisables à vélo », explique Jean-Luc Vannieuwenhuyse, expert juridique chez SD Worx. Mais ce n'est pas tout.

            Plus de personnes se rendent (déjà) au travail à vélo

            Chaque année, la proportion de cyclistes disposant d'une indemnité de vélo augmente. Dans les chiffres globaux, on constate que le nombre de cyclistes se rendant au travail n'a pas diminué en 2020 et 2021. Il y a eu des périodes creuses, comme en avril 2020 (lorsque tout le pays a été confiné) ou durant l'automne et l'hiver 20-21, ce qui s'explique en partie par le classique "creux" de l'hiver, mais aussi en partie par le coronavirus et le travail à domicile obligatoire.

            L'année 2021 n'a pas si bien commencé en tant qu'année cycliste, mais cela se rétablit bien dans le courant de l'année 2021. En septembre, par exemple, nous voyons un tiers de cyclistes en plus qu'au début de l'année 2021. Bien que l'été 2021 ait également bien démarré en tant qu'année cycliste, c'est surtout le second semestre 2021 qui fait la différence : le creux de l'hiver a été plus faible, de sorte que sur une base annuelle pour 2021, nous constatons encore une légère augmentation du nombre total de cyclistes avec une indemnité vélo.

            Pour l'année totale 2021, la part des salariés bénéficiant d'une indemnité vélo à Bruxelles s'élève finalement à 5,66% (contre 5,54% en 2020) : il s'agit d'une augmentation de 2%. En Wallonie, la proportion est encore limitée avec une moyenne en dessous de 2%, mais en croissance légère. Pour l'ensemble de la Belgique, la moyenne est de 12,24% (soit une augmentation de 5% par rapport à la moyenne de 11,52% en 2020). L'augmentation est plus importante chez les ouvriers (+12,35%) qui travaillent probablement moins à domicile ; les employés télétravaillent davantage (augmentation de seulement +1,21% pour les employés bénéficiant d'une indemnité vélo).

            Jean-Luc Vannieuwenhuyse, expert juridique chez SD Worx : « En 2021, nous voyons qu'en Belgique, environ un travailleur sur dix (12,24%) a reçu une indemnité vélo pour les kilomètres parcourus entre le domicile et le travail. A Bruxelles on parle de la moitié, ou presque 6% ; en Wallonie, il s’agit d’une minorité de moins de 2%, mais les indemnités et les trajets à vélo parcourus sont plus longs. En moyenne les indemnités (et les trajets eux-mêmes) ont légèremen diminué, en partie à cause de la Covid-19 et du travail à domicile obligatoire ou recommandé. » Le spécialiste poursuit : « Nous voyons l'avenir du vélo en Belgique évoluer positivement : de plus en plus de personnes prennent déjà le vélo pour aller travailler et se voient indemnisés pour cela. En janvier et février de cette année, la part moyenne des salariés est déjà plus élevée (plus de 8 %) qu'à la même période de l'année dernière (6 %). Peut-être que l'augmentation du prix des carburants incitera également davantage de personnes à abandonner leur voiture et à enfourcher leur vélo. Les employeurs qui veulent maîtriser leurs coûts peuvent (encore plus) promouvoir l'utilisation de la bicyclette pour les déplacements domicile-travail. L'indemnité vélo exonérée peut donner un coup de pouce dans cette direction. Le travail hybride, qui consiste à travailler en partie à domicile et en partie au bureau, aura également un effet sur le nombre de kilomètres parcourus à vélo par les salariés pour se rendre au travail et en revenir. »

              Les provinces wallonnes se sont lancées dans la poursuite

              Malgré la proportion limitée en Wallonie (en dessous de 2%), le nombre de travailleurs recevant une indemnité vélo a augmenté, ainsi qu’à Bruxelles où 5,66% des travailleurs se rendent parfois au travail en vélo. La Flandre reste en tête pour ce qui est de la proportion de salariés bénéficiant d'une indemnité vélo. Ainsi, près d'un salarié sur cinq travaillant en Flandre orientale (19,19%) se rend régulièrement au travail à vélo.

               

                  Un employeur bruxellois sur cinq accorde une indemnité vélo

                  En 2021, on constate une augmentation du nombre d'employeurs qui accordent une indemnité vélo partout en Belgique. Si on considère les employeurs qui accordent une indemnité vélo, on constate qu'elle a moins de succès en Wallonie. La part des employeurs y est inférieure à 10%, mais cette proportion augmente.

                  En moyenne, c'est environ un sur quatre (ou 26,95%) en Flandre. Les employeurs de Flandre orientale, d'Anvers et de Flandre occidentale sont en tête. Mais l'année dernière, c'est dans la région de Namur, du Hainaut et à Liège que l'augmentation des employeurs a été la plus forte.

                   

                    Nombre d'employeurs ayant une indemnité vélo en 2020 et 2021
                      A propos de l’analyse

                      SD Worx a analysé l'occurrence des indemnités vélo en 2020, 2021 et début 2022 pour tous les contrats à durée indéterminée ; au total, un échantillon de population de plus de 1.000.000 d'employés dans 35.000 entreprises ; avec environ deux tiers de cols blancs et un tiers de cols bleus. L'analyse statistique formule des aperçus au niveau du groupe et est conforme à la législation applicable, telle que le règlement général sur la protection des données. La br.on correspond aux données salariales réelles de SD Worx, le plus grand calculateur de salaires de Belgique. Les résultats sont particulièrement fiables en raison de la taille de l'échantillon et de la source des données : ils sont basés sur des données salariales réelles. Les valeurs ne sont pas des proportions pondérées, mais l'enquête est représentative en termes de paramètres de base tels que le sexe, l'âge, la région, la taille de l'entreprise.