La moitié des professionnels des RH croient que direction et conseil d’administration sont insatisfaits de l'analyse des données RH

24 janvier 2019

50 % des professionnels des RH en Europe estiment que la direction et le conseil d’administration sont insatisfaits de la priorité actuellement accordée à l'analyse des données RH au sein du secteur. Seuls 9 % se disent très satisfaits, d'après une nouvelle étude menée par le Fosway Group en partenariat avec SD Worx, l’un des principaux fournisseurs de services de payroll et RH mondiaux. À une époque où les ressources humaines veulent jouer un rôle plus stratégique dans les entreprises, ce constat constitue un défi de taille pour les organisations.

HR Analytics

Si le niveau d'insatisfaction est élevé, le secteur prévoit néanmoins de prendre des mesures. Plus de trois quarts (76 %) des organisations prévoient d'augmenter leurs investissements dans l'ensemble de la technologie RH. Pour 68 % des organisations, l'analyse des données RH est un domaine prioritaire pour les futurs investissements. 45 % des entreprises prévoient d'y accroître les investissements dans un délai de 2 ans, un chiffre qui passe à 65 % pour un délai de 3 ans.

Ces investissements constitueraient un facteur essentiel de succès, puisque presque toutes les organisations interrogées (95 %) s'accordent à dire que des données et des analyses de haute qualité sont importantes pour la réussite future de l'entreprise.

HR Analytics

Si l'on s'intéresse aux objectifs poursuivis par ces investissements, 76 % des entreprises interrogées déclarent que ce qui les motive le plus à investir dans l'analyse des données est que cela va renforcer le rôle de partenaire commercial stratégique des RH. Six personnes interrogées sur dix (62 %) affirment que le principal moteur de l'investissement est l'identification des principaux talents et 58 % déclarent que cet investissement contribuerait à un meilleur leadership et à une meilleure gestion.

« Une bonne analyse des données est devenue indispensable pour pratiquement tous les départements des entreprises, mais les RH sont un peu à la traîne », explique David Wilson, CEO de Fosway Group, l’entreprise qui a mené l’enquête. « Pourtant, une analyse de qualité est fondamentale pour permettre aux RH de proposer une vision stratégique à la direction afin d'optimiser les processus et les priorités d'investissement de l'entreprise. Les RH doivent élever leur niveau, ce qui profitera à l'ensemble de l'entreprise ; depuis le recrutement et la rétention de nouveaux talents jusqu'à l'amélioration des processus internes en passant par l'engagement des travailleurs. L'impact se fera sentir à tous les niveaux. »

François Lombard, conseiller chez SD Worx, commente : « Ces chiffres montrent l'importance croissante du rôle des RH dans l'entreprise. L'étude indique clairement une réelle volonté d'améliorer la situation, tant de la part des services du personnel que des principaux décideurs des entreprises. Si les investissements dans les RH sont les bienvenus, il y a encore du pain sur la planche pour arriver à ce que l'organisation dans son ensemble adhère à l'utilisation des données RH et de leur analyse à l'échelle de l'entreprise. Ce sera le principal défi des services du personnel pour ces prochaines années. Mais, s'ils arrivent à le relever, l'impact sera considérable. Une analyse approfondie, par exemple, a déjà permis d'obtenir des conseils ciblés sur les questions de capacité et l'horaire des employés.»