Payroll on site : Technicolor voit son efficacité augmentée de 30 %

Technicolor emploie 170 collaborateurs à Edegem, de 24 nationalités différentes et bénéficiant de statuts divers. La gestion irréprochable d'un tel payroll complexe n'est pas chose aisée, ce que le siège principal de Paris a bien compris. C'est ainsi que l'entreprise de technologie a choisi avec détermination de confier le payroll et l'administration du personnel de sa filiale belge à des spécialistes : depuis début 2015, une gestionnaire de payroll de SD Worx vient épauler le service RH.

Si Technicolor travaille surtout avec l'industrie cinématographique, son centre R&D d'Edegem se consacre lui à la «connected home», deuxième activité principale de l'entreprise internationale de technologie. Des architectes et développeurs de logiciels y mettent au point des « gateways » pour le compte d'opérateurs de télécommunications : le composant interne clé des modems et décodeurs pour la télévision digitale.

Technicolor était déjà un client du secrétariat social et de la division Tax & Legal de SD Worx. Katrijn Cornil, HR Manager, remarque : « Nous préparions le payroll en interne, mais son suivi a été mis à mal par deux absences de longue durée. Dans un département ne comptant que trois personnes, c'est un vrai coup dur. Une intérimaire est bien venue nous épauler quelque temps pour le recrutement et la prise en charge du système d'enregistrement des temps Protime, mais une solution structurelle s'imposait, surtout parce que la complexité de notre payroll nécessitait un suivi d'expert. »

Un seul et même partenaire

La solution s'est dessinée lorsque le siège parisien a décidé de libérer un budget pour une externalisation complète du payroll. Selon la HR Manager, « l'alternative était d'engager à durée indéterminée un collaborateur RH avec de l'expérience en la matière. Mais cette personne aurait alors dû continuer à se former chaque jour en raison des lois et réglementations qui évoluent sans cesse. Ici, nous avons l'assurance que notre payroll est parfaitement correct. SD Worx s'en porte garant.» 

Technicolor n'a pas pris le choix de son partenaire d'outsourcing à la légère : des propositions de différents prestataires ont été analysées en détail. Katrijn Cornil : « SD Worx s'est clairement démarqué. L'expertise juridique approfondie aura été un argument déterminant, tout autant que la possibilité de confier l'entièreté des services de payroll à un seul et même partenaire. Nous travaillions alors déjà avec le centre de connaissances juridiques, le secrétariat social, la division Tax & Legal et la division Warrants. Le choix de SD Worx comme partenaire d'outsourcing était donc tout à fait logique. »

Un gain d'efficacité

La gestionnaire de SD Worx traite la totalité du payroll sur place. Elle le fait tant pour les travailleurs belges de Technicolor que pour l'équipe de Mikros, une entreprise belge de technologie cinématographique de vingt collaborateurs qui a rejoint le groupe en 2016. « Bien que la charge de travail ait augmenté au service du personnel, nous sommes en mesure de la gérer à deux au lieu de trois », souligne Katrijn Cornil. « Nous avons donc gagné un tiers d'efficacité. »

Elle ajoute : « Magali effectue le suivi de la rémunération des nombreux expatriés avec ses collègues de Tax & Legal. Elle est donc en contact direct avec le centre de connaissances pour toute question juridique. Elle est par ailleurs l'interlocutrice privilégiée des collaborateurs pour tout ce qui a trait aux contrats, formations, voitures de société et autres avantages extralégaux. »

Un agenda humain

« Ses tâches requièrent tellement de polyvalence que sa présence permanente est indispensable », précise la HR Manager. « Mais cela ne pose pas de problème : si elle part en vacances, SD Worx assure son remplacement. Nous pouvons ainsi compter sur ce support RH global tout au long de l'année. »

Le gain d'efficacité de Technicolor s'est également opéré grâce à une rationalisation des processus administratifs. Katrijn Cornil : « Pour garder le contrôle sur tout, Magali travaille avec une série de listes de contrôle bien établies, couvrant des sujets aussi divers que le recrutement, les formations ou les demandes de titres-repas et écochèques. Par exemple : un nouveau collaborateur doit déposer une copie de son diplôme auprès du service du personnel, et Magali ne l'oubliera pas tant qu'il ne l'aura pas fait. Le fait qu'elle suive de près les trajets d'intégration est un autre atout. Lorsqu'il est temps d'organiser un entretien d'évaluation, elle me le rappelle. Elle est pour ainsi dire mon agenda humain. »

Katrijn-Cornil
Bien que la charge de travail ait augmenté au service du personnel, nous sommes à présent en mesure de la gérer avec deux collaborateurs au lieu de trois Katrijn Cornil Manager RH Technicolor