Komatsu fait confiance à SD Worx pour la gestion des salaires de ses profils internationaux

Rationaliser l'administration des salaires des collaborateurs internationaux n'est pas une tâche facile. Komatsu Europe International a trouvé le soutien idéal chez SD Worx. Frank Heuts, General Manager HR, et Evi Reynaert, Talent Manager chez Komatsu Europe, évoque cette collaboration.

Komatsu Ltd. est le deuxième fabricant au monde de machines pour les secteurs de la construction, de la foresterie et des mines. Ce géant japonais emploie environ 60.000 personnes sur tous les continents. Depuis Vilvoorde, la division européenne de Komatsu Europe International gère diverses activités en Europe.

L’entreprise mise de surcroît fortement sur les échanges internationaux de collaborateurs. Frank Heuts, General Manager HR chez Komatsu Europe International, explique : « Beaucoup de nos ingénieurs proviennent de l'étranger. Par exemple, nous avons un collègue turc et un collègue australien qui viennent travailler en Europe. Par ailleurs, notre siège social à Tokyo envoie tous les trois à cinq ans une quinzaine de profils de management qui s'expatrient pour acquérir de l'expérience. Pour chaque expatrié ou salarié détaché, le calcul de la charge salariale est différent et très compliqué. Ce mix international dans nos bureaux et nos usines est source de beaucoup de travail supplémentaire. »

Versements erronés et communication difficile

Si l'entreprise japonaise a élu SD Worx comme secrétariat social pour ses « collaborateurs locaux » depuis de nombreuses années, elle a fait appel jusqu'en 2015 à un autre prestataire de services pour organiser l'emploi international. Cette autre collaboration n'a cependant pas toujours été satisfaisante, explique Evi Reynaert, Talent Manager chez Komatsu Europe International : « Le paiement des salaires de nos collaborateurs internationaux a souvent manqué de clarté et nous n'avions que peu d'informations à ce sujet. De surcroît, il y avait plusieurs personnes de contact, de sorte que nous ne savions pas toujours à qui adresser nos questions. »

Clarté et efficacité, deux priorités

Comme l'entreprise ne trouvait pas de solution à ces problèmes, Frank Heuts et Evi Reynaert ont recherché un autre partenaire. « Nous avons aussi frappé à la porte de SD Worx pour obtenir des conseils, dit Frank. « Nos nombreuses années de bonne collaboration nous inspiraient confiance. » Evi Reynaert : « Nous avions de grandes attentes, mais SD Worx les a pleinement satisfaites. L'équipe a su nous convaincre grâce à des réponses claires et des processus rationalisés. »

De plus, SD Worx offrait un avantage supplémentaire. « Nous utilisions eBlox HR comme outil de gestion du personnel depuis un certain temps déjà », explique Frank Heuts. « Grâce au lien transparent avec le module payroll, le traitement du payroll est extrêmement efficace. Autres avantages : il n’y a pas plus de risques de doublons ni d'informations obsolètes. »

Komatsu se déclare également satisfaite du processus. Evi Reynaert : « Nous avons choisi d'éteindre les contrats en cours avec notre ancien partenaire et c’est ensuite SD Worx qui s'est occupé de l'entrée en service des nouveaux expatriés. Ce sont eux qui gèrent aujourd'hui tous les dossiers en cours. »

Efficacité et conformité

« Avec SD Worx à nos côtés, nous pouvons désormais dormir sur nos deux oreilles : nous sommes certains que les formalités pour chaque employé international sont conformes aux règles en vigueur et qu'il percevra son salaire de manière correcte et ponctuelle », déclare Frank Heuts, satisfait. « SD Worx prépare également avec soin les déclarations fiscales de nos expatriés et fournit des conseils fiscaux. Ils sont également d'avis que tout se passe beaucoup mieux à présent. »

Optimiser le calcul du salaire de vos collaborateurs internationaux ?

Découvrez comment SD Worx vous soutient

Nous avions de grandes attentes et SD Worx les a pleinement satisfaites. L'équipe a su nous convaincre grâce à des réponses claires et des processus rationalisés. Evi Reynaert Talent Manager Komatsu Europe International