Un nombre record de secteurs confrontés à un index élevé le 1er janvier 2022

L’indexation automatique des salaires augmente les salaires de plus de 3 %, notamment dans les secteurs de l’horeca, de l’industrie alimentaire, de l’agriculture, de l’horticulture et des employés (PC 200).

23 décembre 2021

C’est officiel. Depuis aujourd’hui, on connaît l’indice santé de décembre, qui sert de base à l’indexation automatique des salaires de nombreux secteurs. Outre les secteurs qui prennent le mois de janvier comme moment fixe pour l’indexation, l’indice pivot a également été dépassé dans de nombreux secteurs. Par exemple, en janvier 2022, les salaires des secteurs de l’horeca, de l’agriculture et des employés (PC 200) augmenteront de plus de 3 %. Cela fait près de 10 ans que le pourcentage n’a pas été aussi élevé. En dehors de la Belgique, en Europe, seuls le Luxembourg, l’Espagne et Chypre disposent d’une indexation automatique des salaires sur l’inflation ou la hausse des prix à la consommation.

Le mois de janvier est le moment déterminé pour l’indexation de plusieurs secteurs en Belgique. Pour certains secteurs, l’indexation s’opère sur la base de l’indice de santé (lissé) de fin novembre, mais pour d’autres secteurs, le pourcentage dépend de l’indice de santé (lissé) de décembre, qui n’est connu qu’aujourd’hui, à la fin du mois de décembre. Les commissions paritaires les plus importantes – où les salaires augmentent – sont les suivantes :

  • La plus grande CP pour les employés (CP 200 avec 450 000 employés) aura un index équivalent de 3,58% ; 
  • Pour l’horeca (CP 302), l'indexation automatique des salaires n'a lieu qu'une fois par an, en janvier : les salaires augmenteront de plus de 3 %, soit 3,219 % pour 140 000 travailleurs. 
  • L'industrie alimentaire (CP 118 et CP 220, qui emploient dans son ensemble 90 000 personnes), doit également indexer les salaires de 3,22%. Le commerce alimentaire, y compris les boucheries (CP 119 avec 33 000 travailleurs supplémentaires) est également soumis à un indice de 3,58%. 
  • Le transport routier et de la logistique qui compte pour le tiers de la CP140.03, avec 90 000 travailleurs a également un indice de 3,21%. Quant à la logistique internationale (CP 226), les salaires doivent augmenter de 3,95 %, pour 50 000 travailleurs. Le commerce de combustible (CP 127 avec environ 2 000 travailleurs) augmente également les salaires de 3,2189%. 
  • Les salaires dans le secteur de la gestion d'immeubles, les agents immobiliers et les travailleurs domestiques (CP 323 avec quelque 12 000 travailleurs) augmentent de 3,58%. 
  • L'agriculture et l'horticulture ne sont également indexées qu'une fois par an, le 1er janvier. En 2022 cela sera de 3,22% (cela représente pour la CP 144 et CP 145  combinées environ 35 000 travailleurs). 
  • Les assureurs (CP 306) et l'intermédiation en services bancaires et d’investissement (CP 341), ont également un index annuel et en janvier 2022 il sera de 3,94541% et 3,58%, avec un impact sur plus de 28 000 travailleurs. 
  • En janvier, plusieurs fournisseurs de l'industrie de la construction verront leurs salaires augmenter : les électriciens (CP 149.01 près de 25 000 travailleurs) de 3,95 %. Le secteur de la tuilerie (113.04) avec un index 3.94%), ainsi que plusieurs secteurs avec un indice pivot (voir ci-dessous).

En outre, pour certains secteurs, l’indexation était inférieure à celle d'il y a un an : ces secteurs sont indexés plusieurs fois par an, mais également maintenant en janvier :

  • Le secteur de la construction CP 124, qui emploie 140.000 personnes, présente un indice trimestriel et ces entreprises verront à nouveau les salaires augmenter de 1,41747% en janvier. L'industrie du bois a également le mois de janvier comme moment fixe pour l'indexation (CP 125 et 126), avec une augmentation de 1,41% et 1,42% respectivement au premier trimestre 2022. 
  • Les commissions paritaires de l’industrie du papier et du carton, qui représentent quelque 10 000 salariés, sont également indexées au 1er janvier de chaque année : cette année, les salaires augmenteront de 2,98 % (pour les CP 129, CP 136, CP 221 et CP 222). 
  • Le secteur du nettoyage (CP 121 avec quelque 40 000 travailleurs) prévoit une augmentation de 2,76% deux fois par an : en juillet et de nouveau en janvier.
  • Les employés du secteur bancaire (CP 310) et des sociétés de bourse (CP 309) sont indexés tous les deux mois (pour 48 000 travailleurs) ; en janvier 2022, cela signifie une augmentation de 1,3% et 1,3028% respectivement ;

(Cette liste n’est pas exhaustive)

Plusieurs autres secteurs ont un index avec un pourcentage fixe après avoir dépassé leur indice pivot. Les salaires augmentent alors d'un pourcentage fixe de (généralement) 1 ou 2 %. En janvier, c'est à nouveau le cas par exemple :

Dans le secteur de la distribution, qui compte plus de 200 000 travailleurs, plusieurs commissions paritaires sont " à nouveau à l'œuvre " : le commerce de détail alimentaire (CP 202) indexé en décembre 2021 et maintenant à nouveau en janvier 2022 ; le grand commerce de détail (CP311) voit son indice pivot à nouveau franchi en janvier. En décembre, les détaillants indépendants (CP201), les détaillants alimentaires de taille moyenne (CP 202.01), les grands magasins (CP 312) et le - commerce de gros de produits pharmaceutiques (CP 321) seront indexés ; ils l'étaient également il y a quelques mois. 

La CP 107 du secteur textile a encore vu les salaires augmenter de 2%.

Les fournisseurs de la construction et d'autres secteurs tels que la pierre et le verre sont à nouveau indexés (CP 114 et 115). Les briqueteries ont déjà connu cinq pics en 2021.

Dans le secteur des établissements et services de santé, la CP 330.01 (hôpitaux privés, centres de soins résidentiels et soins infirmiers à domicile), a connu une augmentation charnière et un indice de 2%.

(Cette liste n’est pas exhaustive)

Nathalie Seijnaeve du centre de connaissances SD Worx : « La hausse la plus spectaculaire en janvier se situe bien sûr dans les secteurs qui ne s'indexent qu'annuellement, comme l'alimentation, la distribution, les transports, avec de nombreux travailleurs. Le pourcentage d'indice pour la CP 200 des employés, par exemple, est le plus élevé depuis 2012, il y a tout juste 10 ans, lorsque l'indice était de 3,17 %. Ce n'est qu'en 2009 que l'augmentation a été encore plus forte, à savoir 4,51 %. Le pourcentage des secteurs qui sont indexés plusieurs fois par an semble plus faible, mais lorsqu'on les additionne, on constate que le "coût total de l'emploi" augmente sérieusement également. Si les salaires des salariés des secteurs de l'alimentation, de la distribution et du transport augmentent, les prix des produits peuvent à nouveau augmenter. Nous risquons donc tous de devoir payer à nouveau des prix plus élevés. Cela pourrait conduire à une nouvelle indexation des salaires. » Le spécialiste de SD Worx poursuit : « N'oubliez pas que dans divers secteurs (comme l'agriculture), les salaires augmentent également de 0,4 % en plus de l'indice. »

.

Note de bas de page : Estimation du nombre d'employés basée sur Steunpunt Werk 2020.

Source Février 21 : Employés par groupe de secteurs, commission paritaire, statut, sexe et âge (Régions, Belgique ; 2005-2020)