Une PME sur trois souhaite introduire le pass Covid Safe Ticket lors des contacts avec les clients

Près de la moitié des PME bruxelloises et wallonnes sont en faveur de la vaccination obligatoire des travailleurs

5 octobre 2021

Près de la moitié des PME bruxelloises et wallonnes (jusqu'à 250 travailleurs) sont favorables à la vaccination obligatoire de leur personnel sur le lieu de travail. Le tableau est différent en ce qui concerne l'utilité du Covid Safe Ticket pour les clients : la majorité ne l'utilise pas et souhaite qu'il en reste ainsi. Là où il n'est pas encore obligatoire, une PME sur trois ayant un contact physique avec la clientèle souhaiterait utiliser le Covid Safe Ticket. En septembre, le prestataire de services RH SD Worx a interrogé 810 chefs d'entreprise et responsables du personnel de PME.
  • En ce qui concerne leur propre personnel,
  • À Bruxelles, près de la moitié (45,7 %) des PME sont en faveur de la vaccination obligatoire des travailleurs ; une sur cinq est contre, près d'une sur trois est neutre ;
  • En Wallonie, près de la moitié (45,9%) des PME sont favorables à la vaccination obligatoire des travailleurs, une sur cinq est contre et une sur trois est neutre ;
  • La majorité des PME flamandes (64%) sont favorables à la vaccination obligatoire sur le lieu de travail - une PME flamande sur dix est contre et un quart est neutre.
  • En septembre, le Covid Safe Ticket était obligatoire pour seulement 6% des PME en contact avec la clientèle.
  • A Bruxelles, ce chiffre est passé à une PME sur dix (11,6%) ;
  • Une PME sur trois ayant un contact physique avec la clientèle (mais sans obligation) souhaiterait introduire le Covid Safe Ticket ; sept sur dix préféreraient ne pas le faire ;
  • Plus de la moitié des PME n'utilisent pas de Covid Safe Ticket pour les clients et souhaitent que cela reste ainsi.
Tulay Kasap, conseillère juridique chez SD Worx analyse les chiffres : « Les entrepreneurs des PME sont préoccupés par la sécurité de leurs travailleurs. En Belgique, en moyenne 56% sont favorables à l'obligation de vaccination sur le lieu de travail. Il existe toutefois des différences régionales. Les différences de couverture vaccinale entre la Flandre, Bruxelles et la Wallonie se reflètent également dans ces chiffres : 46 % (soit un peu moins de la moitié) y sont favorables. En Flandre, plus de six PME flamandes sur dix sont favorables à la vaccination obligatoire du personnel. » En tant que juriste, Tulay Kasap souligne que les employeurs ne sont pas autorisés à demander des informations sur le statut vaccinal de leurs travailleurs; il n'est pas question d'une obligation.

 

« Les employeurs (avec un minimum de 50 travailleurs) peuvent désormais s'enquérir de la couverture vaccinale globale de leurs travailleurs auprès de leur propre médecin du travail (ou auprès d’un service externe de prévention et de protection au travail), qui peut consulter la base de données de vaccination. Il s'agit de données relatives à la couverture vaccinale collective dans l'entreprise, jamais individuelle par travailleur. Ces informations peuvent aider l'employeur à élaborer une politique de bien-être appropriée dans l'entreprise. Les différentes régions prennent entre-temps des initiatives pour pouvoir intervenir là où le niveau de vaccination est plus faible. En Flandre, par exemple, une entreprise (de 100 travailleurs ou plus) peut se voir proposer la vaccination par le médecin du travail si le taux de vaccination est inférieur à 70 %. À Bruxelles et en Wallonie, des équipes mobiles de vaccination supplémentaires sont déployées.»

Demander le Covid Safe Ticket aux clients

La spécialiste poursuit : « En ce qui concerne le Covid Safe Ticket vis-à-vis des clients, des différences se dressent : seule une minorité est favorable à l’introduction de celui-ci. La majorité des PME ne l'utilisent pas et souhaitent qu'il en reste ainsi, bien que certaines en voient les avantages. Parmi les PME ayant un contact physique avec la clientèle, 30% sont favorables à l'introduction du certificat. Aujourd'hui, il n'y a toujours pas de possibilité de demander le Covid Safe Ticket, sauf pour quelques cas limités comme les discothèques ou les événements de masse. Les entités fédérées peuvent également fournir une base réglementaire. Nous supposons que les entrepreneurs des PME qui ont dû fermer leurs portes feront tout ce qui est en leur pouvoir pour éviter une nouvelle fermeture. En revanche, la demande d'un tel laissez-passer implique un travail supplémentaire. En septembre, une PME bruxelloise sur dix (11,6%) s'est sentie obligée de demander le Covid Safe Ticket. Ces chiffres sont plus faibles en Flandre et en Wallonie. Le Covid Safe Ticket peut être demandé aux clients, mais pas aux travailleurs. »

Pie

A propos de l’enquête

Pour ses prévisions d’emploi trimestrielles, SD Worx a interrogé pour la 46e fois un nombre représentatif de PME belges sur leurs attentes en matière d’emploi. 810 entreprises de 1 à 250 travailleurs y ont participé entre le le 7 et le 19 septembre. Il s’agit d’une enquête en ligne menée auprès des PME en Belgique sur la base d’un échantillon représentatif et par laquelle le bureau d’études CityD-WES s’adresse aux personnes interrogées par e-mail. L’étude est répétée tous les trimestres. La pondération se fait selon la région et la taille de l’organisation en fonction de la population des PME. Les résultats sont représentatifs de l’ensemble des PME en Belgique. La pondération est généralement largement inférieure à 2, sauf pour les PME wallonnes (2,7). Pour l’ensemble de l’échantillon, la marge d’erreur est de 3,0% (intervalle de confiance de 95 %).

À propos de SD Worx

Le monde du travail a radicalement changé. Que veulent les gens aujourd’hui ? Être inspirés par leur travail et libres de prioriser ce qui compte. Les organisations ont besoin d'un personnel dynamique et motivé, grâce à une technologie intelligente. Prestataire leader européen de solutions humaines, SD Worx transforme les RH en une source de valeur ajoutée pour l'entreprise et les collaborateurs de ses clients. SD Worx fournit des solutions humaines sur l'ensemble du cycle de vie des collaborateurs, de la paie à l'attraction, la récompense et le développement des talents qui font prospérer les entreprises. SD Worx alimente les performances grâce à quatre fonctionnalités de cœur de métier : technologie, externalisation, expertise et perspectives orientées données.

Aujourd’hui, plus de 76.000 petites et grandes entreprises du monde entier font confiance à SD Worx, qui cumule plus de 75 années d’expérience. SD Worx propose ses People Solutions dans 150 pays, calcule les salaires d’environ 5 millions de travailleurs et se classe parmi les cinq premières entreprises mondiales du secteur. SD Worx compte plus de 5.300 collaborateurs actifs dans dix-huit pays : Belgique (siège social), Allemagne, Autriche, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Irlande, Italie, Luxembourg, Maurice, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni, Suède et Suisse. En 2020, SD Worx a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de plus de 825 millions d’euros (pro forma).