Le package salariale est l’aspect le plus important pour un travailleur belge sur cinq

Comme pour la majorité d’autres pays européens, le travailleur belge positionne l’enveloppe salariale comme élément le plus important dans son travail, s’ensuivent le contenu du travail et la sécurité de l’emploi

15 janvier 2021

Dans le cadre de la gestion du travail, l’employé belge attache une plus grande importance au package salarial. En ce sens, il rejoint ses voisins européens même s'ils ont du mal à en discuter avec leur employeur. Le contenu et la reconnaissance du travail viennent en deuxième et troisième position en termes d'importance au niveau européen. C'est ce que montre une enquête portant sur cinq pays européens réalisée par SD Worx, spécialiste des ressources humaines et du traitement des salaires.

L'enquête de SD Worx a examiné ce que les employés en Belgique, en Allemagne, en France, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni considèrent comme important dans le cadre de leur travail. Comme pour la majorité d’entre eux, un travailleur belge sur 5 (21,3%) place le salaire en tête de ce classement. Le contenu du travail (19,6%), la sécurité de l’emploi (16,3%), et la reconnaissance du travail (12,9%) suivent. A souligner également que la Belgique classe l’accessibilité au travail en sixième position et y accorde donc une plus grande importance que ses voisins, pour qui ce sujet n’arrive qu’en neuvième position.

Le package salariale est l’aspect le plus important pour un travailleur belge sur cinq

Le salaire au cœur des préoccupations belges

Les employés belges ont des préoccupations similaires à celles de leurs voisins du Royaume-Uni, d’Allemagne et des Pays-Bas, où l’enveloppe salariale est en tête de liste des priorités. Les employés français, quant à eux, ne placent leur salaire qu'en quatrième position. Ils attachent plus d'importance à la reconnaissance (1), aux conditions de travail (2) et au contenu de l'emploi (3). 
Il convient de noter que les salariés européens ne citent leur développement personnel qu'en dixième priorité. Enfin, il y a la culture d'entreprise (11) et la vision et la politique (12) qui ferment la marche.

Le package salariale est l’aspect le plus important pour un travailleur belge sur cinq

"La connaissance des priorités des employés peut contribuer à optimiser leur expérience’", déclare Cathy Geerts, Chief HR Officer de SD Worx. "Un package salarial solide ne dépend pas seulement du salaire. Offrir aux employés la possibilité de compléter une partie de leur propre enveloppe salariale, par exemple, est un atout supplémentaire important aujourd'hui. Le contact personnel avec les employés et le fait de vérifier s'ils sont satisfaits du contenu de leur travail et de leur accorder une reconnaissance lorsqu'ils le méritent sont des aspects tout aussi importants pour améliorer l'expérience des employés.”

Près de la moitié des Belges (46%) ne se sentent pas à l'aise dans les négociations salariales

Bien que le paquet salarial soit dans beaucoup de cas l'élément le plus important dans le contexte du travail pour la plupart des employés, il reste en même temps un sujet sensible. Il n'est pas facile pour tout le monde d'en parler avec l'employeur en question. La même étude montre que près de la moitié des salariés sont mal à l'aise avec les négociations salariales. 43 % d'entre eux ont du mal à le faire. En France, ce pourcentage s'élève même à exactement la moitié des salariés. Les salariés néerlandais ont moins de mal à s'y faire : seul 1 sur 3 trouve qu'il n'est pas très agréable de parler du paquet salarial. En Belgique (46%), au Royaume-Uni (41 %), en Allemagne (43%), plus de quatre salariés sur dix sont mal à l’aise de discuter de leur salaire avec leur employeur. 

"L’objectif n’est bien entendu pas que les employés se sentent mal à l'aise à un sujet lié à leur fonction. C'est pourquoi il est aujourd'hui indispensable d'élaborer une politique salariale bien définie. La mise en place d'une telle politique salariale part toujours de la déclaration de mission/vision de chaque entreprise : quelle est sa raison d'être et où veut-elle aller ? Une politique de rémunération claire, qui est juste et équitable, tant en interne, par rapport aux collègues, qu'en externe, par rapport à des profils similaires, déplace automatiquement l'attention des salariés vers leur développement ultérieur au sein de l'entreprise et vers la contribution qu'ils apportent à l'organisation. La condition pour se faire est la "sensibilisation à la récompense totale" : ai-je, en tant qu'employé, un aperçu complet de mes avantages et de leur évolution, dans lequel je vois une distinction entre mes avantages financiers et non financiers (reconnaissance, programmes de bien-être de l'entreprise, paniers de fruits ou même stationnement devant la porte) ? Cette "prise de conscience" facilitera grandement l'ouverture et la poursuite des discussions sur l'indemnisation. De cette manière, les situations gênantes concernant la rémunération peuvent facilement être évitées et l'efficacité de l'entreprise en bénéficiera", déclare Katleen Jacobs, Manager Legal Consulting.

Souhaitez-vous en savoir plus à ce sujet ? Posez sans engagement votre question et l’un de nos experts vous contactera dans les meilleurs délais.

Posez votre question