Relance de l'emploi en Belgique : le taux des jours prestés quasiment au même niveau qu’en juin 2019 dans certains secteurs

SD Worx Employement tracker – L’activité économique reprend des couleurs même si de nombreux secteurs continuent à souffrir de la crise de la COVID.

16 juillet 2020

L’emploi est bel et bien relancé en Belgique. Nous ne sommes pas encore au même taux qu’avant la crise de la COVID cependant si l’on compare le taux de jours prestés en juin 2019 à ceux de juin 2020, la différence se réduit. Nous étions à 78% en 2019 et nous atteignons les 76% le mois passé. Cette tendance s’observe dans toutes les régions et provinces de Belgique.

Depuis le mois de mars, SD Worx suit l'évolution du pourcentage de « jours prestés » d’un mois à l’autre et développe le « SD Worx Employment Tracker » afin de refléter l'impact de la crise de la COVID 19 sur le marché de l'emploi en Belgique. Le plus grand calculateur de salaires de Belgique donne ainsi un aperçu des secteurs et des régions les plus touchés et les plus actifs au moyen d'un certain nombre de paramètres. Voir le rapport ici

Valérie t’Serstevens Sr. Legal Consultant chez SD Worx : « Depuis avril, la part des jours prestés augmente tant pour les ouvriers que pour les employés. Chez les employés, la proportion de jours prestés est passée de 65 % en avril à 69 % en mai et à 78 % en juin. L’augmentation était encore plus importante chez les ouvriers : passant de 49 % en avril à 61 % en mai et à 72 % en juin. En juin, les employés ont progressé de 13 %, contre 19 % pour les ouvriers. Les employés ont ainsi encore 2 % à combler pour atteindre le niveau normal de juin 2019 ; contre environ 6 % pour les ouvriers. »

Relance

Source : « SD Worx Employment Tracker »

En juin, la part des jours prestés s’élève généralement à 76 %. Cette part a ainsi augmenté de 15 % par rapport au mois dernier. En mai, ce pourcentage était de 66 %. La relance qui s’est déjà manifestée à partir de mai se poursuit. Ainsi, la proportion de jours prestés est à peine 3 % inférieure au niveau normal de juin de l’année dernière. La poursuite de l’assouplissement des mesures liées au Covid-19 et la poursuite de la baisse du chômage temporaire (-48 %) entraînent la réactivation des entreprises en juin.

Relance

L’évolution est visible dans les 10 provinces

La relance est visible dans toutes les régions et provinces ; elle se poursuit de manière uniforme dans toutes les régions, qui progressent chacune d’environ 15 %. Au niveau des provinces, les hausses sont un peu plus variées. Parmi les plus fortes hausses, citons le Luxembourg, le Limbourg et la Flandre occidentale (hausse de 17 à 18 %). La Flandre orientale et Namur ont enregistré la plus faible hausse de 11 à 12 %. Le constat est que les Provinces s’équilibrent. Pour le mois de juin, nous enregistrons la part la plus faible de jours prestés dans le Limbourg et le Hainaut (tout comme en mai), avec respectivement 74 % et 73 %. La part la plus élevée de jours prestés se situe (toujours comme en mai) à Bruxelles et en Flandre occidentale, avec environ 78 %. Bruxelles n’est qu’à 1 % de son niveau normal (juin de l’année dernière). Les provinces les plus éloignées de leur niveau normal sont le Brabant flamand, le Brabant wallon et le Hainaut, avec 6 à 7 % sous le niveau de juin de l’année dernière.

Relance

Source : « SD Worx Employment Tracker »

Des secteurs encore fortement touchés

La relance se poursuit avec les assouplissements de juin. Mais certains secteurs sont encore loin de leur taux d’activité normal. Au bout de la liste se trouvent, les compagnies aériennes et l’horeca par exemple. Les deux secteurs connaissent une proportion de jours prestés encore inférieure à 50 % (respectivement 37 % et 43 %).

Relance

Source : « SD Worx Employment Tracker »

Jours ouvrés selon la taille de l’entreprise

Toutes les tailles d’organisation sont proches les unes des autres : entre 75 % et 78 %. Les grandes organisations de plus de 1.000 travailleurs ont enregistré la plus faible croissance (+12 %). En avril et mai, les très petites organisations (< 20 travailleurs) étaient encore à la traîne (malgré la forte augmentation enregistrée en mai). En juin, elles ont à nouveau enregistré les plus fortes hausses, jusqu’à 20 % par rapport au mois de mai, atteignant un pourcentage de 77 % des jours prestés et cessant ainsi d’être à la traîne comme au cours des 2 mois précédents. Elles sont cependant toujours les plus éloignées de leur niveau normal ; soit 8 % sous le niveau de juin 2019, mais la différence diminue rapidement.

Relance

Source : « SD Worx Employment Tracker »

Relance

Source : « SD Worx Employment Tracker »

Voir le rapport ici