Près de la moitié des travailleurs belges ont la liberté de prendre congé quand ils le souhaitent

20 juin 2019

Plus d’un Belge sur trois (35%) a la possibilité de toujours prendre son principale période de congé au moment qui lui convient le mieux. Dans ce domaine, notre pays obtient les meilleurs résultats par rapport à nos pays voisins. En outre, une autre moitié (49%) des salariés belges déclarent qu'ils peuvent « généralement » planifier leurs vacances aux dates qu'ils souhaitent. 9 % des travailleurs belges n'ont pas la possibilité de choisir quand ils prennent congé. C’est ce qui ressort d’une enquête menée par SD Worx, le prestataire de services RH, qui étudie la satisfaction, la motivation, l'implication et l'engagement des travailleurs européens.

SD Worx a mené l’enquête sur les possibilités de prendre vacances auprès d’employés dans six pays européens : la Belgique, les Pays-Bas, la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Autriche. Les travailleurs belges ont le plus grand pouvoir de prendre congé quand cela leur convient. 84% indiquent qu’ils ont cette possibilité « toujours » ou « généralement ». Sur ce plan, notre pays est le leader par rapport aux autres pays interrogés. La France a obtenu le score le plus bas de tous les pays avec 72 % des travailleurs qui ont généralement ou toujours le choix de prendre congé quand ils le souhaitent.

Presque un employé sur cinq peut prendre congé sans se mettre d’accord avec ses collègues

Cette étude a également révélé qu’un tiers (32 %) des travailleurs belges organisent leurs congés avec leur manager direct et d'autres collègues. La coordination uniquement avec un manager direct est arrivée au deuxième rang et représente 22 % des personnes interrogées. Encore environ 22 % des travailleurs se mettent d'accord avec leurs collègues pour prendre leurs congés. 17 % ont la possibilité de prendre congé sans se mettre d'accord avec d'autres personnes, ce qui représente le score le plus élevé de tous les pays interrogés.

Les travailleurs aux Pays-Bas sont les moins en mesure d'organiser leurs congés eux-mêmes, 5 % uniquement affirment avoir cette possibilité. L'Autriche a obtenu le score le plus élevé en termes d'approche collaborative en matière de prise de congés : 36 % des travailleurs affirment organiser leurs congés avec un manager direct et leurs collègues. L'Allemagne et la France arrivent en deuxième position avec 35 %, suivies de près par les Pays-Bas avec 34 %.

Françoise Boulanger, Senior Consultant People & Digital Transformation chez SD Worx, explique : « Les employés s'attendent à une certaine autonomie de travail et d'un pouvoir de décision sur l’organisation de leurs périodes de vacances, et prennent leurs responsabilités pour garantir la continuité. Il est donc positif que les cadres et les collègues soient impliqués dans les périodes de vacances ; les collègues assurent la continuité et en font un processus collaboratif et gagnant-gagnant, avec des conséquences positives pour la productivité. Comme l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée est devenu de plus en plus important ces dernières années – pensez aussi au travail indépendamment du temps et du lieu – il n'est pas surprenant que la plupart des employés puissent généralement prendre leurs vacances principales quand ils le souhaitent. Il existe toutefois des différences intéressantes entre les pays. Comparée au reste de l'Europe, la Belgique semble être à l'avant-garde en ce qui concerne la liberté des travailleurs en termes de congés. Près d'un sur cinq n'a pas besoin de coordonner avec des collègues ou des cadres. »