Une PME belge sur trois veut recruter entre avril et juin

Pour sept PME sur dix, ce sont principalement des vacances récentes ; pour trois sur dix, cela fait longtemps que les vacances sont ouvertes

1 avril 2019

Bruxelles, le 1er avril 2019 - Le baromètre SD Worx des intentions de recrutement des PME (moins de 100 travailleurs) montre une évolution stable. Une sur trois constate également une augmentation de la quantité de travail ; une sur trois veut aussi recruter. Pour une minorité, il s'agit de vacances ouvertes depuis longtemps. Pour sept sur dix, il s'agit principalement de vacances récentes. Ce sont les conclusions les plus étonnantes de la 35e enquête sur l'emploi pour le compte du prestataire de services RH SD Worx réalisée auprès de 1004 dirigeants d'entreprises et responsables du personnel en mars 2019.
  • Les intentions de recrutement des PME (moins de 100 travailleurs) restent stables : au deuxième trimestre, une PME belge sur trois (34,4 %) souhaite également recruter. Exactement le même pourcentage (c'est-à-dire 34,4 %) s'attend à une augmentation de la quantité de travail ;
  • En moyenne, sept PME sur dix indiquent qu'il s'agit de vacances récentes ; pour trois sur dix, il s'agit de vacances ouvertes depuis longtemps.
  • Le Brabant flamand souffre le moins de longues vacances (17,8 %) ; Le Limbourg et la Flandre Occidentale en souffrent le plus (43,4 % et 43,9 % respectivement) ;
  • L'industrie et la construction sont les secteurs les plus touchés par les vacances ouvertes depuis longtemps (44,4 %) en comparaison avec le commerce, les services ou les organismes sans but lucratif (25,7 %).

Pour sept PME sur dix, il s'agit de vacances récentes.

« Une PME sur trois veut recruter. Parmi celles-ci, sept sur dix parlent de "vacances principalement récentes", quelles que soient la taille de l'organisation et la région. Pour une sur trois, il s'agit de « vacances ouvertes depuis longtemps » : c'est heureusement une minorité ! Il n'y a pas de différences stratégiques entre Bruxelles, la Wallonie ou la Flandre. Cependant, nous voyons des différences entre quelques provinces : Le Brabant flamand souffre le moins de longues vacances (17,8 %) ; Le Limbourg et la Flandre Occidentale en souffrent le plus (43,4 % et 43,9 % respectivement). De plus, nous constatons une différence en fonction du secteur : dans l'industrie et la construction (secteur secondaire), on parle davantage de vacances "principalement ouvertes depuis longtemps" que dans les services (secteurs tertiaire et quaternaire). Dans quatre sur les dix, il y a des vacances ouvertes depuis longtemps. La majorité concerne des vacances récentes », explique Vassilios Skarlidis, Directeur Régional PME auprès de SD Worx.

Atout de stabilité : un tiers des PME veut recruter au T2

Les PME belges veulent toujours recruter des travailleurs. Cela fait déjà six trimestres d'affilée que ce pourcentage est supérieur à 33 %. Tout comme au T1 de 2019, 34,4 % des PME interrogées prévoient de recruter. En outre, les deux tiers de ces emplois représentent des extensions de l'effectif du personnel actuel. 

vacatures kmo

vacatures kmo

En Flandre, avec 35,0 %, les projets de recrutement restent tout à fait identiques par rapport au trimestre précédent ; et la Wallonie se situe juste au-dessus avec 36,5 % (par rapport à 38,6 % au trimestre précédent) ; Bruxelles reste légèrement en dessous, mais se redresse avec 28,6 % pour le deuxième trimestre.

Conforme à l'optimisme à propos de la quantité de travail au cours du trimestre prochain

Les PME restent optimistes quant à la quantité de travail au cours du prochain trimestre. 34,4 % des PME belges s'attendent à une augmentation de la quantité de travail au cours des trois prochains mois, ce qui est similaire au dernier trimestre.

vacatures kmo

L'augmentation se situe principalement dans le secteur secondaire de l'industrie et de la construction avec 42,4 %, alors que ce chiffre est de 32,2 % dans les secteurs tertiaire et quaternaire. Au dernier trimestre, c'était encore différent avec 33,2 % et 35,4 % respectivement.

« Le baromètre SD Worx pour les PME présente une stabilité en termes d'intentions d'embauche. », confirme SD Worx. « Par rapport au trimestre précédent, nous constatons encore une fois une augmentation dans le secteur de l'industrie et de la construction. »

Pour ses prévisions d’emploi trimestrielles, SD Worx a interrogé pour la 35e fois un nombre représentatif de PME belges sur leurs attentes en matière d’emploi. 1004 entreprises comptant de 1 à 99 travailleurs ont pris part à cette édition de l'enquête. Pour l’ensemble de l’échantillonnage, la marge d’erreur est de 3,0 %. L’enquête a été réalisée par le bureau d’étude WES.