L'emploi au sein des PME belges a poursuivi sa hausse en 2018, mais à un rythme moins rapide

Les plus de 55 ans ne sont pas « out » dans les PME // L'indice emploi PME de SD Worx affiche sa meilleure évolution annuelle pour Bruxelles

13 mars 2019

Bruxelles, le 13 mars 2019 – L'emploi dans nos PME a de nouveau augmenté en 2018. C'est ce qui ressort de l'indice emploi PME du prestataire de services RH SD Worx : avec une augmentation de 0,4 % par rapport à fin 2017, il atteint ainsi un nouveau record. 2018 s'est terminée par une croissance de l'emploi dans nos PME belges. Bruxelles reste en tête de l’évolution annuelle. Toutefois, une forte baisse a été enregistrée aux Q3 et Q4, avec un recul d'un point (115,4 points) par rapport au pic du mois de mai.
  • L'emploi structurel au sein des PME belges (jusqu'à 99 travailleurs) a augmenté l'année dernière de 0,4 % par rapport à 2017 ;
  • C'est à Bruxelles que la hausse est la plus marquée (+ 1,3 %) ; en Flandre et en Wallonie, la croissance annuelle est de 0,2 % ;
  • Au Q4, l'emploi a baissé de 0,4 % en moyenne ; le recul le plus net a été noté à Bruxelles (-0,8 %) et en Wallonie (-0,7 %), tandis qu'il est resté limité en Flandre (-0,1 %) ;
  • Les plus de 55 ans sont de mieux en mieux représentés dans les PME : leur pourcentage augmente plus que pour les moins de 55 ans

Une croissance pour la cinquième année consécutive au sein des PME

L’indice d’occupation dans les PME de SD Worx suit depuis 2006 l’évolution de l’occupation structurelle dans les PME belges. 2018 s'est clôturée sur un indice supérieur de 0,3 point par rapport à fin 2017, à savoir 115,4. Ce chiffre signifie que fin 2018, nos PME employaient 15,4 % de travailleurs en plus qu'en 2005, l'année de référence pour les calculs de cet indice.

SDWorx PME

L'emploi au sein des PME affiche une croissance pour la cinquième année consécutive. Toutefois, une petite précision s'impose : la croissance est moins importante que les années précédentes. En 2017, l'indice emploi s'est clôturé à 115,1 points : l'augmentation se chiffrait à 0,9 % par rapport l'année précédente (à titre de comparaison, elle était de 1,86 % en 2016 et 1,05 % en 2015).

Moins de recrutements au dernier trimestre

L'emploi structurel au Q4 2018 est inférieur de 0,4 points par rapport au trimestre précédent, comparé avec l'année précédente, qui affichait alors une baisse de -0,3 points. Vassilios Skarlidis, Directeur Régional PME chez SD Worx explique ce chiffre : « Les fluctuations ne sont pas anormales, même si le quatrième trimestre avait bien débuté. En octobre, nous avons observé une évolution positive dans toutes les régions, sur la lancée de septembre, mais ce bon départ ne s'est pas confirmé lors des deux derniers mois de l'année. De plus, nous constatons la même tendance pour toutes les entreprises, quelle que soit leur taille. Seule la Flandre occidentale a réamorcé une croissance positive dans les PME jusqu'à 50 travailleurs, mais après un solde négatif au troisième trimestre », précise SD Worx.

En Wallonie et en Flandre les organisations de 20 à 49 travailleurs prévalent

Sur l'ensemble de la Belgique, nous constatons que l'évolution annuelle est la plus marquée dans les organisations de 20 à 49 travailleurs, à savoir 1,0 %. Cela est principalement dû à la situation en Flandre, où le chiffre est de 1,3 %, et en Wallonie  (1,5%). En Flandre, les grandes PME ont également affiché un bon résultat (0,9 %). Les choses sont très différentes à Bruxelles : là, les très petites PME (jusqu'à 20 travailleurs) sont la principale raison du solde positif.

Evolution annuelle par région et taille d’organisation

SD Worx L'emploi au sein des PME belges

Les travailleurs plus âgés ne sont pas « out » dans les PME

SD Worx poursuit : « Nous voyons un nombre croissant de travailleurs de plus de 55 ans dans les PME, même si c'est partiellement dû à l'évolution démographique. Leur pourcentage au niveau des emplois dans les PME augmente plus que pour les moins de 55 ans. Même s'ils restent assez peu représentés au niveau de l'emploi total, leur nombre augmente plus que pour les moins de 55 ans. Le recrutement de travailleurs de plus de 60 ans est plus important dans les PME que les grandes organisations (1,75 % contre 1,13 %) et les départs sont moins nombreux (6,84 % contre 9,55 %). Par ailleurs, l'occupation à temps plein continue à dominer, sauf à Bruxelles où les temps partiels sont deux fois plus représentés dans le solde des recrutements et des départs. Le statut d'employé est le plus fréquent. »

Les secteurs qui se portent bien au niveau de l'emploi sont souvent liés à la prestation de services (ICT, information, gestion d'entreprise, activités techniques) et aux soins de santé et recherchent souvent des profils hautement qualifiés.