Plus de 60% des Belges travaillant à Bruxelles souhaitent un budget mobilité

15 septembre 2014

• La moitié des entreprises belges et 75% des entreprises bruxelloises sont difficilement accessibles à cause des files • Les travailleurs potentiels accordent toujours plus d’importance à l’accessibilité de leur futur employeur • Le travail à domicile constitue une partie de la solution pour 56% des employés
Bruxelles, le 15 septembre 2014. La mobilité dans notre pays reste très précaire. Pas moins de 90% de nos entreprises se plaignent de leur accès difficile, tant avec la voiture qu’avec les transports en commun. Près de la moitié des entreprises belges (46%) disent être difficilement accessibles en voiture en raison des files. Le pourcentage grimpe même jusqu’à 75% à Bruxelles. Plus d’organisations publiques (57%) que privées (45%) sont confrontées à la problématique des files.

A l’occasion de la semaine de la mobilité, SD Worx a interrogé 2.500 travailleurs sur leurs préférences de mobilité pour leurs trajets domicile-travail. Les personnes interrogées pouvaient répondre si elles préféraient un budget mobilité ou une voiture de société. Cette question était dissociée de la situation concrète des travailleurs, qu’ils disposent déjà ou non d’une voiture de société ou d’un budget mobilité. Il leur a donc simplement été demandé leurs préférences dans l’absolu. Dans cette enquête, il a également été demandé aux travailleurs s’ils souhaitaient travailler à domicile pour éviter les files et les problèmes de mobilité.

Les transports publics limités en Wallonie

On remarque que le travailleur devant faire de longs déplacements en Belgique (par exemple, un travailleur habitant en Wallonie et travaillant en Flandre) préfère très souvent la voiture de société. Ceci vaut par exemple pour 83% des travailleurs habitant à Bruxelles et travaillant en Wallonie. Mis à part le coût global d’une voiture de société, l’explication peut être trouvée dans le fait que 57% des entreprises wallonnes sont difficilement accessibles avec les transports en commun. Il y a trop peu d’arrêts ou les liaisons sont trop compliquées.

mobilité

Bruxelles embouteillée

Celui qui circule quotidiennement dans la Région de Bruxelles-Capitale donne une nette préférence au budget mobilité. Ceci vaut pour toutes les personnes travaillant à Bruxelles et habitant dans une autre région du pays. Plus de 60% des Belges travaillant à Bruxelles et habitant une autre partie du pays préfèrent le budget mobilité à la voiture de société. Plus la mobilité est difficile, plus le budget mobilité semble être la solution. La mobilité en Flandre étant également précaire, 54% des Flamands travaillant en Flandre préfèrent également un budget mobilité à une voiture de société. D’un autre côté, 67% des travailleurs habitant en Région bruxelloise et travaillant en Flandre donnent la préférence à une voiture de société. La problématique de la mobilité en Flandre semble moins préoccupante pour les Bruxellois que la situation dans leur propre Région.

On donne la préférence au budget mobilité en raison de son caractère multimodal. Dans leur budget, les travailleurs peuvent en effet faire usage de tous les modes de transport proposés par leur employeur. Les travailleurs veulent des déplacements domicile-travail plus efficaces en combinant plusieurs moyens de transport tels que le vélo, les transports en commun, la voiture partagée ou éventuellement une voiture plus petite et économe pour les heures creuses.

L’initiative pour le budget mobilité revient cependant à l’employeur. Ce dernier décide d’introduire ou de supprimer le budget mobilité dans son organisation. Il détermine également le montant du budget mobilité et les différents modes de transport mis à disposition des collaborateurs. Ils peuvent toujours utiliser le budget mobilité pour les déplacements domicile-travail et professionnels. L’employeur décide s’il peut également être utilisé pour les déplacements purement privés. Les solutions de mobilité doivent cependant toujours être liées au travail.

Une proposition de loi à nouveau introduite

« En janvier 2014, le parlementaire CD&V Jef Van den Bergh a introduit une proposition de loi sur le budget mobilité », nous dit Kathelijne Verboomen, experte en mobilité et Director Tax & Reward chez SD Worx. « Cette proposition de loi n’a plus pu être traitée durant la législature précédente. Jef Van den Bergh l’a donc réintroduite au cours de l’été pour la législature actuelle. Les organisations patronales et syndicales soutiennent également le concept du budget mobilité. Espérons que la proposition soit traitée rapidement. S’il est approuvé, le budget mobilité pourrait devenir un concurrent sérieux pour la voiture de société ».

Un souhait de travailler à domicile

Le travail à domicile peut également être repris dans l’approche de mobilité des entreprises. A l’heure actuelle, 50% des entreprises à Bruxelles, 35% en Flandre et 11% en Wallonie indiquent que le travail à domicile fait partie des possibilités. On constate à peine une différence entre le public (37%) et le privé (35%).

Les travailleurs également voient le travail à domicile comme une amorce de solution pour leurs problèmes de mobilité. D’après une enquête de SD Worx sur les préférences des travailleurs en la matière, il apparaît en effet que 56% des employés disent vouloir travailler à domicile. Il s’agit ici aussi en premier lieu de collaborateurs qui travaillent dans une autre région que celle où ils habitent. Le travail à domicile est moins important pour celui qui travaille et habite en Flandre. Le collaborateur qui travaille et habite en Wallonie (53%) ou à Bruxelles (57%) attache par contre une certaine importance au travail à domicile.

« Pour les travailleurs wallons, la durée et la distance du déplacement jouent un rôle majeur, alors que pour les travailleurs bruxellois, c’est surtout la durée du déplacement et la problématique des files qui jouent » explique Kathelijne Verboomen. « L’accessibilité d’une organisation devient toujours plus importante pour l’attractivité d’un employeur. Les travailleurs ne tiennent pas uniquement compte du package salarial, des possibilités d’apprentissage et de la flexibilité offerts par l’employeur, ils accordent toujours plus d’importance à l’accessibilité de l’entreprise et à ses possibilités de parking. Le temps de déplacement est pour un collaborateur potentiel plus crucial que la distance. »

Plus d’informations?

Kathelijne Verboomen, Director Tax Reward SD Worx
+32 (0) 485 949 385, kathelijne.verboomen@sdworx.com  

Jean-Luc Vannieuwenhuyse, Relations Presse SD Worx
+32 (0) 476 20 25 79, jeanluc.vannieuwenhuyse@sdworx.com  

SD Worx sur la mobilitéwww.sdworx.be/mobilite  

Sources:

SD Worx, SA Belgique 2014. Préférences de mobilité des travailleurs belges. Enquête auprès d’un échantillon représentatif de 2.500 travailleurs belges d’organisations privées et publiques. SD Worx et Mobimix.be, Les tendances en mobilité (2012), une enquête en ligne menée en septembre 2012 auprès de 506 entreprises belges des secteurs privé et public où une quarantaine de questions ont été posées sur des thèmes tels que les voitures de société, les parcs de voitures, les émissions en CO2, la fiscalité, les solutions alternatives de mobilité, le travail à domicile, les espaces de coworking, l’impact de mobilité et le budget mobilité comme alternative au budget voiture de société.

Sur SD Worx

SD Worx est une entreprise européenne de services RH ayant son siège principal en Belgique. Le groupe offre un service complet pour l’occupation de personnel avec des calculs de salaires, une administration salariale, des formations, des recherches RH, des conseils socio-juridiques, fiscaux et RH, des logiciels spécialisés pour les services du personnel et une assistance sur place. SD Worx compte 26 bureaux en Belgique et offre des solutions au niveau de l’occupation internationale dans plus de 20 pays, via leurs propres bureaux ou via des partenaires de qualité. Environ 2.000 collaborateurs aident plus de 40.500 clients dans les secteurs privé et public, tant des PME que des grandes organisations. Avec plus de 1.179.000 calculs salariaux par mois, SD Worx est le troisième plus grand fournisseur RH en Europe. La division consultance du groupe compte 550 spécialistes et occupe une position centrale dans différentes disciplines RH.