Deux hirondelles ne font pas encore le printemps, mais l’hiver semble être derrière nous

18 novembre 2013

Bruxelles – 18 novembre 2013. L’Indice Emploi PME de SD Worx a été en baisse durant six trimestres d’affilée. Depuis le début de 2012, les employeurs de moins de 100 travailleurs ont perdu au total 1,3% de leur personnel, à savoir au total 20.000 collaborateurs. Le troisième trimestre de 2013 a renversé quelque peu la tendance, avec une hausse de 0,4%. Il s’agit en soi de chiffres encourageants, mais qui ne reflètent pas nécessairement la situation réelle dans toutes les parties du pays. La Flandre bénéficie en effet d’une hausse de 0,7%, alors que la situation de l’emploi dans les PME wallonnes (+0,1%) et bruxelloises (-0,2%) n’évolue guère.

Les PME emploient enfin plus de travailleurs

Dans le secteur privé, plus d’un 1,6 million de citoyens travaillent dans une PME de moins de 100 collaborateurs. L’impact des PME sur l’emploi total est donc très important, même si les bonnes ou mauvaises nouvelles en leur sein passent souvent inaperçues; ce sont surtout les plus grandes entreprises qui font l’actualité en termes d’occupation de personnel.

Nous pouvons donc parler de bonnes nouvelles en constatant une augmentation de l’emploi de 0,4% pour le troisième trimestre de 2013. Depuis le quatrième trimestre de 2011, nous n’avions plus enregistré de chiffres positifs. Mais il ne faut cependant pas crier victoire trop vite car cette augmentation cache des réalités différentes sur le terrain et le message positif doit donc être quelque peu tempéré.

La Flandre est le meilleur élément de la classe, statu quo à Bruxelles et en Wallonie

La hausse de l’emploi au cours du trimestre précédent doit pratiquement entièrement être mise au compte de la Flandre, alors que Bruxelles et la Wallonie maintiennent le statu quo. Sur base annuelle, seule la Flandre présente en outre également des chiffres positifs (0,3%), ce qui compense quelque peu les pertes de 2012 et permet à nouveau d’atteindre le niveau du quatrième trimestre de 2011. Lorsqu’on analyse les chiffres à Bruxelles et en Wallonie, on constate surtout la baisse sur le plus long terme en Wallonie, même si la légère hausse du troisième trimestre pourrait laisser présager une relance.

Positivisme dans les plus grandes PME wallonnes, au contraire des PME bruxelloises de taille moyenne

Ce sont surtout dans les plus grandes PME wallonnes (entre 50 et 99 travailleurs) que l’emploi évolue positivement, alors qu’au niveau bruxellois ce sont en général les PME comptant au moins 20 travailleurs qui essuient les pertes d’emplois les plus sèches.

Dans ces deux régions, on constate surtout des pertes d’emplois du côté des ouvriers.

Quant aux secteurs, on constate à Bruxelles une hausse d’emploi dans le secteur secondaire et une baisse dans le secteur tertiaire. En Wallonie, le secteur quaternaire (hôpitaux, maisons de repos, enseignement,…) continue son ascension. La province du Brabant-Wallon présente de beaux chiffres en termes d’emploi et le Hainaut les moins bons.


L’Indice Emploi PME de SD Worx
L’Indice Emploi PME de SD Worx donne, depuis 2005, l’évolution de l’emploi structurel dans les PME. L’emploi structurel ne comprend pas les emplois temporaires, tels que les jobs intérimaires et les jobs d’étudiants. L’Indice Emploi est basé sur un échantillon de 16.496 entreprises occupant au total 157.670 personnes.

Pour de plus amples informations, veuillez-vous adresser à Jean-Luc Vannieuwenhuyse de SD Worx (0476/20.25.79 ou 
jeanluc.vannieuwenhuyse@sdworx.com)

SD Worx
SD Worx offre des services spécifiques en matière de calcul des salaires, législation sociale et gestion du personnel pour les pme, avec ses 25 bureaux régionaux. Sous le label SD Worx Proxy, chaque équipe PME régionale offre une offre complète, avec des conseils pratiques et des solutions réalistes. La division PME de SD Worx compte plus de 400 collaborateurs. Ils sont au service de 40.000 employeurs, qui occupent au total près de 250.000 salariés.