Le statut unique n’entraîne pas plus de pertes d’emplois ouvriers que d’habitude

10 juin 2013

Bruxelles – 10 juin 2013. Les nouvelles sont de nouveau mauvaises pour l’emploi dans les PME belges. L’Indice Emploi de SD Worx indique en effet que l’emploi structurel a baissé de 0,4% dans les PME belges durant le premier trimestre de 2013.

L’impact du statut unique imminent est nul

SD Worx a remarqué une baisse tant chez les employés que chez les ouvriers. La crainte semble cependant non fondée que les entreprises, dans la perspective du statut unique, licencieraient encore rapidement des ouvriers par crainte de devoir payer des primes de licenciement plus chères après le 8 juillet. La baisse de 0,66% du nombre de jobs ouvriers est peut-être supérieure à la diminution moyenne trimestrielle de 0,26% du nombre d’emplois ouvriers pour les cinq dernières années, mais elle est significativement moins forte que la baisse du nombre de jobs ouvriers en 2009 par exemple.

Ce qui est inquiétant par contre, c’est que pas moins de 5,15% de tous les emplois ouvriers ont été perdus dans les PME belges au cours des cinq dernières années. Le pourcentage était même de -5,75% en Flandre et -14,99% à Bruxelles. Par contre, en Wallonie, 2,26% d’emplois ouvriers ont vu le jour dans les PME au cours de la même période. La croissance en Wallonie et la légère reprise de l’emploi en 2010 et 2011 sont cependant insuffisantes pour neutraliser la perte des périodes 2008-2010 et 2012-2013 au niveau belge.

Glissement des emplois ouvriers vers le secteur quaternaire

Les différences sont frappantes entre les trois grands secteurs économiques, à savoir l’industrie, le secteur marchand des services et le non-marchand. Depuis le début de la crise en 2008, beaucoup d’emplois ouvriers ont dramatiquement été perdus dans les PME industrielles, surtout à Bruxelles où une baisse de 18% y a été constatée. La baisse de 10,7% dans l’industrie flamande, qui est sensible à la conjoncture, a partiellement été compensée par une hausse de 4,5% du nombre de jobs ouvriers dans le secteur non marchand des services. Dans ce secteur peu exposé à la crise, de nouveaux emplois ouvriers ont surtout été créés dans les soins de santé et les services sociaux.

La même tendance est encore plus visible en Wallonie, où pas moins de 17,9% d’emplois ouvriers ont été créés dans le secteur quaternaire au cours des cinq dernières années. Pour toute la Belgique, le glissement des emplois ouvriers de l’industrie vers le secteur quaternaire semble être un fait.

Première baisse du nombre d’emplois employés dans les PME depuis janvier 2010

Alors que des emplois ouvriers se perdent sans arrêt dans les PME, la situation est moins grave parmi les employés. Une diminution du nombre d’emplois employés a cependant été constatée durant le premier trimestre de 2013, et ceci pour la première fois en trois ans. Au niveau sectoriel, on assiste d’ailleurs depuis 2008 à une baisse nette du nombre d’emplois employés dans l’industrie flamande et le secteur marchand bruxellois des services (voir tableau ci-dessus).

On constate cependant une très forte croissance du nombre d’emplois employés dans les PME du secteur quaternaire dans les trois régions, de 13,5% en Flandre à 14,4% à Bruxelles et à 19,3% en Wallonie. Bruxelles, qui est la région du secteur des services par excellence, est également la seule région où une croissance nette du nombre d’emplois employés de 15,2% a été constatée dans l’industrie.

Pratiquement 1,5 job sur 100 a été perdu par rapport au sommet de novembre 2011

Au 31 mars 2013, l’Indice Emploi PME de SD Worx se situait à 110,8, le niveau le plus bas depuis juillet 2011 et marque une baisse de 1,4 ETP par rapport au pic de 112,2 en novembre 2011. Presque 11 nouveaux emplois sur 100 emplois PME (équivalents temps plein) ont vu le jour depuis janvier 2005.


L’Indice Emploi PME de SD Worx
L’Indice Emploi PME de SD Worx donne, depuis 2005, l’évolution de l’emploi structurel dans les PME. L’emploi structurel ne comprend pas les emplois temporaires, tels que les jobs intérimaires et les jobs d’étudiants. L’Indice Emploi est basé sur un échantillon de 16.496 entreprises occupant au total 157.670 personnes.

Pour plus d’informations, vous pouvez vous adresser à:
Vassilios Skarlidis, SD Worx, tel. 0473/57 34 93, vassilios.skarlidis@sdworx.com
Jean-Luc Vannieuwenhuyse, SD Worx, tel. 0476/20.25.79, jeanluc.vannieuwenhuyse@sdworx.com

SD Worx
Sous le label ‘Proxy’, SD Worx propose aux PME des services spécifiques, y compris la résolution d’accords concernant les avantages extralégaux. La Division PME de SD Worx compte 340 collaborateurs. Ils sont au service de plus de 34 000 employeurs qui occupent au total plus de 225 000 salariés. Les services proposés sont organisés selon une structure régionale, grâce à un réseau de plus de 25 bureaux. Chaque équipe PME régionale offre un éventail complet de services en matière de calcul des salaires, législation sociale et gestion du personnel, avec des conseils pratiques d’une personne de confiance qui connaît à fond la problématique des PME.