Chiffre d'affaires de SD Worx en augmentation de 16% pour 2011, atteignant les 234 millions d'euros

12 juin 2012

En 2011, SD Worx a mis l'accent sur le facteur d’entreprise responsable et a réalisé une forte croissance dans ses trois piliers d’activités (Payroll, RH et Tax & Legal), tant en Belgique que dans ses autres implantations européennes. Le chiffre d'affaires de SD Worx a augmenté de 16% en 2011 pour atteindre 234 millions d’euros ; le chiffre d’affaires international a augmenté de 10%. Cela s'est traduit par un bénéfice de 3,3 millions d'euros. La croissance autonome consolidée s’est élevée à 8,5%, contre 5,3% en 2010. Le nombre de clients a lui aussi augmenté de 6% pour atteindre pratiquement les 50 000.
SD Worx traite désormais plus de 1,3 million de fiches de salaire par mois en Europe et 5,7 millions de fiches de salaire en collaboration avec la Payroll Services Alliance, qui a récemment été élargie à Cintra pour le marché britannique.

Jan van den Nieuwenhuijzen, Administrateur délégué de SD Worx : « En 2011, SD Worx a réalisé de belles performances dans des circonstances économiques difficiles en adoptant des modes d’entreprise plus responsables. Nous nous engageons sur le long terme et continuons à investir systématiquement dans la connaissance, le renouvellement de l’offre et l'expansion du marché. »

Belgique : l’approche sectorielle est payante

En Belgique, SD Worx reste le chef de file dans un marché en consolidation. Les taux historiquement bas pèsent sur la marge bénéficiaire du secteur et les nombreuses modifications de lois nécessitent des investissements lourds. Hans Joris, Directeur général de SD Worx Belgique : « Pour atteindre nos objectifs, il est nécessaire d'atteindre la croissance : nous devons sans cesse réagir face à de nouvelles circonstances et anticiper l'avenir. En Belgique, nous disposons maintenant d'un portefeuille de 45 500 clients et nous fournissons chaque mois 886 000 fiches de salaire. Dans le segment des PME aussi, nous renforçons notre position sur le marché avec plus de 250 000 fiches de salaire. Pour garantir la croissance, nous avons lancé, il y a quelques années, une approche sectorielle spécifique et nous constatons aujourd’hui qu'elle porte ses fruits. »

Dans le secteur du détail, SD Worx affiche de beaux chiffres de croissance avec de nouveaux clients, tels que Steve Madden,Kwantum, s.Olliver et Albert Heijn Belgique, résultat d'investissements ciblés dans le renforcement et le partage des connaissances par le biais de réseaux, de publications et de tables rondes privées.

Même dans le secteur non-marchand (santé et bien-être), SD Worx est le leader du marché avec 133 000 fiches de paie par mois. L’accent a ici été fortement mis sur les solutions spécifiques au secteur, sur la recherche (par exemple, sur les entrées, les sorties et les processus intermédiaires) et sur le partage des connaissances à travers des cercles consultatifs et le congrès consacré au secteur non marchand. Dans le secteur de l'intérim, SD Worx s'assure à nouveau une forte présence en accueillant Adecco en tant que client payroll.

Dans le segment supérieur du secteur public, SD Worx bénéficie, grâce à ses services de gestion de la paie, d'une part de marché de 27 %, ce qui représente une croissance de 37 %. En 2014, la gestion des fiches de paie de bpost via SD Worx arrivera à expiration.

Dans tous les secteurs, il y a une tendance à l’externalisation du processus de gestion de la paie ou Payroll BPO (Payroll Business Process Outsourcing). Parmi les nouveaux clients pour le Payroll BPO, on peut citer entre autres Mobistar et Albert Heijn Belgique. Le RPO (Recruitment Process Outsourcing : externalisation des processus de recrutement) est relativement nouveau sur le marché belge. Infrax fait pour cela appel à SD Worx.

Europe : présence dans pas moins de 27 pays et accroissement du chiffre d’affaires international de 10 %

SD Worx voit son chiffre d'affaires international augmenter de 10 %. Les bureaux en Allemagne, en France, au Luxembourg et aux Pays-Bas se portent bien, tout comme la solution transfrontalière SD Worx Connect. SD Worx gère désormais 450 000 fiches de salaire tous les mois pour des clients en dehors de la Belgique.

Steven Van Hoorebeke, Directeur général de SD Worx International : « Nous avons un potentiel de croissance énorme : le degré d'externalisation dans de nombreux pays est toujours plus faible que chez nous, mais il se développera très fort. En outre, la combinaison de nos trois domaines d'expertise (Payroll, Tax & Legal et RH) crée un niveau de service qui est difficile à égaler en Europe. »

Grâce à la Payroll Services Alliance, dont elle est co-fondatrice, SD Worx couvre désormais 27 pays européens. Depuis l’arrivée de Cintra en mai de cette année, le partenaire pour le marché du Royaume-Uni, la Payroll Services Alliance est active en Europe centrale, septentrionale, méridionale, occidentale et orientale ainsi qu’en Russie et en Turquie. Elle traite 5,7 millions de fiches de paie chaque mois pour plus de 63 000 clients à travers l'Europe. Dans chaque région, des solutions d'expertise locale et de pointe sont combinées à une expertise, à des applications et à des services transfrontaliers européens, ce qui fait de la Payroll Services Alliance un fournisseur européen à part entière.

« Chaque partenaire est un fournisseur de premier plan dans sa propre région et tous les partenaires forment conjointement un ensemble fiable d'expertise et de solutions européennes en matière de gestion de la paie », affirme Steven van Hoorebeke. « Nous pouvons affirmer avec conviction que la Payroll Services Alliance est l'un des rares fournisseurs en Europe à avoir une offre aussi forte. »

Le chiffre d’affaires de la consultance a augmenté de plus de 11 %

Le chiffre d’affaires de la consultance a augmenté en 2011 de plus de 11%. Les conseils fiscaux et juridiques internationaux comptent parmi les facteurs de croissance les plus forts, mais la consultance juridique enregistre également de bons résultats. Pas moins de 1 120 entreprises font appel à SD Worx pour l'organisation de leurs élections sociales. Dans le segment des PME, le chiffre d’affaires de la consultance augmente de 14 %, entre autres de par le vif intérêt pour la politique salariale.

Filip Dierckx, Président de SD Worx : « En termes de recrutement, on constate un déplacement vers l’administration interne des postes vacants et une plus grande attention accordée au développement des talents. En raison d'un besoin accru de flexibilité chez les employeurs, mais aussi de la libéralisation du marché du travail, nous croyons fermement à l'outsourcing des RH. Nous misons donc entièrement dessus. Même parmi les travailleurs, nous voyons un besoin croissant de flexibilité et d'individualisation. C’est l'une des caractéristiques du Future of Work. Il s'agit de travailler indépendamment du temps et du lieu, mais aussi d’avoir une rémunération flexible. Cela se traduit, par exemple, dans des trajets Flex Income Plan chez CTG et à la ville et au CPAS de Gand. »

Future of Work, pour les clients et leurs employés

SD Worx veut être un pionnier du Future of Work en évoluant dans les années à venir vers une organisation où l'autonomie des collaborateurs sera élevée, où les emplois et les carrières seront basés sur les forces des personnes et où un maximum de flexibilité pourra être offert au travail

« Actuellement, nos consultants en gestion de la paie prennent part à un projet pilote », explique Jan van den Nieuwenhuijzen. « Ils ont la possibilité de travailler de chez eux un jour par semaine, ce qui n'est pas évident pour les fonctions internes dans une organisation axée sur les processus. Mais nous voulons que cela puisse devenir une réalité à l'avenir pour chaque collaborateur SD Worx. »

Vous trouvez le rapport annuel 2011 complèt ici.