1. Home>
  2. SD Worx>
  3. Presse>

Pour celui qui aime être au volant de sa carrière ?

La Journée du routier – focus sur une profession diversifiée et un secteur en pleine expansion
Happy black female courier driving delivery van and looking at camera

Le 8 décembre, c'est la journée des chauffeurs routiers [1]. C'est le jour parfait pour faire un focus sur cette profession en pénurie. Plus de 4600 postes vacants en Wallonie (chiffres du Forem) rien que l'année dernière. Surtout dans les provinces de Liège et Hainaut [2]. SD Worx donne quelques indications basées sur l'analyse de plus de 5 000 chauffeurs.

Apprenez-en davantage sur ce secteur en pleine évolution.

[1] La journée du routier

[2] Le FOREM - Horizons Emploi

    Il y en a pour tous les goûts

    L'image qui vient à l'esprit est celle d’un routier international, loin de son domicile pendant plusieurs jours. Ce n'est là qu'un des nombreux visages d'un secteur aux multiples facettes :

    • Le routier international : les plus courageux s’adonnent à de longs trajets. Ils sont absents de leur domicile pendant plusieurs jours et passent la nuit loin de chez eux. Pour cela, ils reçoivent une indemnité supplémentaire et ils peuvent alors prendre des jours de congé de manière groupée. En raison de la législation européenne autour des périodes consacrées à la conduite et au repos, ce type de chauffeurs est donc bien protégé. Ce statut offre beaucoup de flexibilité.
    • Chauffeur local de transport de conteneurs : ce chauffeur de camion ne conduit pas nécessairement dans plusieurs pays, mais de manière interrégionale, jusqu'à un point de déchargement. Il dort chez lui toutes les nuits.
    • Le conducteur à rotation fixe : ce conducteur effectue le chargement et le déchargement. C’est un rythme régulier, sans longues attentes, à l'exception des embouteillages belges.

    En fonction de vos préférences personnelles, vous pouvez donc chercher un employeur de transport qui vous convient. Au cœur de l'organisation se trouve le "planificateur", qui programme les trajets et ne se contente pas que de veiller à l'efficacité. Il existe certainement des employeurs dans le secteur où vous pouvez spécifier les heures ou la flexibilité que vous souhaitez. Certains routiers choisissent de travailler quatre longues journées par semaine, puis de récupérer un jour. « La semaine de quatre jours à temps plein existe depuis longtemps dans le secteur des transports : ils sont un précurseur en matière de flexibilité des horaires de travail.  Le 'labour deal' avant-la-lettre », Alexia van Zuylen, conseillère de SD Worx.

      Bien rémunéré

      Alexia van Zuylen, conseillère de SD Worx : « Ne vous laissez pas décourager par le salaire horaire, qui est le minimum. Au 1er janvier 2023, les salaires barèmiques de la Sous-Commission Paritaire 140.03 (compétente pour le transport routier et la logistique pour le compte de tiers) augmenteront de 10,96%.  Pour un chauffeur conduisant un camion de plus de 15 tonnes, le salaire horaire minimum de 12,92 euros par heure passera alors à 14,34 euros par heure. » En outre, chaque emploi sera classé dans une nouvelle classification de fonction, ce qui pourrait également signifier une potentielle augmentation. Le personnel roulant du secteur des transports bénéficie également d'indemnités supplémentaires. Une valeur fixe est l'indemnité RGPT nette, un montant net forfaitaire d'environ 1,52 € par heure pour les visites aux toilettes, les boissons, les vêtements de rechange.  En fonction du nombre d'heures et de jours de travail, cela peut représenter un pouvoir d'achat supplémentaire de 200 à 400 euros par mois. Il faut également tenir compte du "temps de disponibilité" brut si vous devez attendre au port, par exemple. Pour ceux qui passent la nuit dans le camion, il y a une indemnité nette de nuit. Si vous travaillez le dimanche, votre temps de travail est payé double. Ce ne sont là que quelques-unes des indemnités.

       

        Alexia Van Zuylen
        Ceux qui veulent travailler dur peuvent aussi très bien gagner leur vie en tant que chauffeur routier. Que vous aimiez les journées de travail régulières ou les transports internationaux aventureux : il y en a pour tous les goûts.
        Alexia Van Zuylen
        Alexia van Zuylen, Conseillère, SD Worx

        Un secteur en pleine évolution

        Les employeurs font tout ce qu'ils peuvent pour attirer et retenir les nouveaux chauffeurs. Certains paient donc parfois au-dessus du barème. « En raison de toutes ces indemnités supplémentaires, un salaire mensuel net peut parfois dépasser 3 000 euros. Pour simplifier la vie du salarié, nous traitons les données de la fiche de performance individuelle pour en faire un bulletin de salaire clair et pratique. » dit SD Worx, connu comme le plus grand secrétariat social. La poursuite de la numérisation va encore faciliter les choses à l'avenir. Certains employeurs investissent dans la formation, qui peut coûter jusqu'à 8000 euros, ou dans l'équipement des voitures. En bref, un secteur en mouvement !

          • Ce secteur excelle dans la diversité : une langue maternelle autre que le néerlandais ou le français ne constitue pas une barrière pour ce secteur. SD Worx compte plus de 50 nationalités parmi les chauffeurs présents dans sa base de données. Les nationalités les plus courantes : Les Belges, les Roumains, les Bulgares, les Français et les Néerlandais constituent le top 5 des entreprises belges.
          • Du sang neuf est recherché : 64 % des chauffeurs ont plus de 45 ans. Près de 90 % des conducteurs ont plus de 40 ans. Ceux qui se sentent une vocation tardive sont également les bienvenus.
          • La plupart des conducteurs, à savoir 95 %, travaillent à temps plein. 98% sont des hommes. Les femmes sont les bienvenues évidemment !
          • Bien que les chauffeurs de camions se déplacent dans tout le pays, la plupart sont employés dans les provinces du Limbourg et d'Anvers.
          • Le salaire horaire moyen (y compris la prime d'ancienneté) est de 13,38 euros brut, sans compter les indemnités supplémentaires.

            Source : SD Worx 2022

              Exemples de fiches de paie

              Exemple 1 : un chauffeur conduit un camion de +15 tonnes, avec 9 mois d'ancienneté dans l'entreprise, effectue du transport international en septembre 2022 et a travaillé 19 jours sur 21, rémunéré au salaire de base de 12,92 euros/heure, avec les indemnités suivantes : 13 nuits hors du domicile et 68 heures de temps de disponibilité (par exemple, pour attendre avant le déchargement).

               

               

               

              Exemple septembre 2022

              Brut

               

              3.111,15

              Déduction cotisations sociales

               

              -288,99

              Compensation imposable

               

              0,00

              Salaire imposable

              =

              2.822,16

               (Para)déductions fiscales

               

              -196,33

              Avance nette

               

              -600,00

              Indemnité RGPT

               

              313,12

              Long séjour

               

              521,10

              Net  (sans acompte)

               

              2.860,05

              Net (+avance nette)

               =

              3.460,05

              # Heures supplémentaires (plus de 38 heures/semaine)

               

              0,14

              # Nombre d'heures de disponibilité

               

              68,62

              # Nombre de jours "long séjour

               

              13

              Source : SD Worx 2022 (exemple illustratif)

               

              Exemple 2 : un chauffeur conduit un camion de +15 tonnes, bénéficie d'une prime d'ancienneté (car 20 ans dans la même entreprise), assure des transports locaux en septembre 2022 et a travaillé 20 jours sur 21, rémunéré au salaire de base de 12,92 euros/heure, avec une compensation pour le temps de disponibilité (par exemple pour l'attente avant le déchargement).

               

              Brut

               

              2.654,24

              Déduction cotisations sociales

               

              -197,93

              Compensation imposable

               

              0,00

              Salaire imposable

              =

              2.456,31

              (Para)déductions fiscales

               

              -460,81

              Avance nette

               

              -600,00

              Indemnité RGPT

               

              290,32

              Net

              =

              1.685,82

              Acompte déjà versé (plus tôt dans le mois) 

               

              -600,00

              TOTAL NET

               

              2.285,82

              # Nombre d'heures travaillées

               

              148,64

              # heures supplémentaires (effectue le plus souvent seulement 38 h

               

              0,00

              # heures /temps de disponibilité

               

              41,54

              Source : SD Worx 2022 (exemple illustratif)