Aquafin : engagement face à l’avenir (numérique)

Préparer nos collaborateurs à l’avenir est une priorité.
Filip Nike
Sabine Schellens directrice RH et Développement organisationnel Aquafin

Cours d’eau propres, gestion des eaux de pluie, solutions en cas d'inondations ou de sécheresse... Chez Aquafin, les emplois ont une plus-value sociale, c’est sûr. Les collaborateurs peuvent aussi compter sur une organisation orientée vers l'avenir qui joue de plus en plus la carte du numérique et offre beaucoup d’autonomie. Sabine Schellens, directrice RH et Développement organisationnel : « Préparer nos collaborateurs à l’avenir est une priorité. »

Aquafin emploie 1.100 collaborateurs. Plus de la moitié travaille dans les installations d’épuration des eaux ou sur des chantiers partout en Flandre, l’autre moitié offrant des services de support. En plus du siège social à Aartselaar, les collaborateurs peuvent compter sur un vaste réseau bien organisé de bureaux satellites et de postes de travail flexibles.

Travailler sans bureau ni horaire fixes

Sabine Schellens, directrice RH et Développement organisationnel : « Depuis plusieurs années, nous jouons la carte du travail sans bureau ni horaire fixes. C’est beaucoup plus difficile dans le cadre du fonctionnement des installations techniques, mais nous faisons aussi preuve d’une flexibilité maximale pour ces équipes-là. »

Le fait que l’entreprise d’épuration des eaux n’en était pas à son coup d’essai en ce qui concerne le nouveau monde du travail s’est avéré très utile au début de la crise du coronavirus. Sabine : « Le passage au télétravail complet ne nous a posé que quelques soucis sur le plan pratique. »

Connecter les personnes au sein de l’équipe

« Pourtant, quelques problèmes sont apparus petit à petit », poursuit-elle. « Par exemple : comment répartir la charge de travail de manière efficace et correcte ? Comment maintenir la motivation de chacun pour atteindre nos objectifs ? Mais aussi : comment continuer à apprendre les uns des autres ? »

Toutes ces questions se rapportaient à la connexion et à la cohésion. Si celles-ci se créent automatiquement sur le lieu de travail, elles risquent toutefois de se perdre rapidement dans l’isolement du travail à domicile.

Sabine : « C’est pourquoi nous avons immédiatement donné beaucoup de liberté aux équipes dans la gestion de leur organisation interne, du partage des connaissances, de la planification, de la détente, etc. Nos dirigeants ont bien entendu bénéficié du support nécessaire à cet effet lors d’ateliers en collaboration avec SD Worx. »

« Dans l’isolement du travail à domicile, la connexion risque de se perdre. » – Sabine Schellens, directrice RH et Développement organisationnel chez Aquafin

Emplois valorisants et autonomie

L’envie de s’investir pleinement se fait clairement ressentir au sein d’Aquafin. Tant la satisfaction générale des travailleurs (7,5) que l’engagement (7,9) obtiennent des scores supérieurs au benchmark sectoriel (respectivement 7,4 et 7,1), selon l’enquête sur le bien-être menée par SD Worx pour l’entreprise.

Sabine : « Nos collaborateurs apprécient l’autonomie dont ils bénéficient dans leur travail, ils trouvent leur ensemble de tâches intéressant et pertinent et ils sont fiers d’Aquafin en tant qu’employeur. Le fait que nos activités aient un impact sur l’environnement et la qualité de vie de chaque citoyen est très gratifiant et constitue une motivation importante. »

« Le fait que nos activités aient un impact sur l’environnement et la qualité de vie est très gratifiant. » – Sabine Schellens, directrice RH et Développement organisationnel chez Aquafin

Connaissances professionnelles et compétences personnelles

Des travailleurs satisfaits font des clients satisfaits. Dans le cas d’Aquafin, il s’agit des villes et communes et de la Région flamande. En vue d’offrir un fonctionnement encore plus efficace à ses clients, l'entreprise d’épuration des eaux mise sur la numérisation et l’automatisation des processus. Pour ce faire, elle cherche du renfort, mais les collaborateurs actuels doivent également prendre le train en marche.

Sabine : « Les connaissances professionnelles approfondies restent bien entendu la base, mais la priorité est de bien préparer nos collaborateurs pour l’avenir. Car celui-ci dépendra de plus en plus du numérique. Concrètement, il s’agit de renforcer un certain nombre de compétences personnelles comme la flexibilité, la collaboration en équipe, le leadership axé sur le coaching... »

De la sécurité d’emploi à la sécurité de carrière

Il est d’ailleurs ressorti de l’enquête sur le bien-être que de nombreux collaborateurs souhaitent évoluer au sein de l’organisation. Sabine : « Certains veulent approfondir leurs connaissances dans leur propre domaine d'expertise, tandis que d’autres sont curieux de découvrir la prochaine étape de leur carrière, horizontalement ou verticalement.

À travers des entretiens de croissance et un coaching individuel, nous encourageons la mobilité interne afin de pourvoir une partie de nos postes vacants. L'objectif est de passer progressivement de la sécurité d’emploi à la sécurité de carrière, car le changement est la seule constante. »

Les RH fondées sur des critères probants sont l’avenir

Il convient toutefois de bien doser les changements, souligne Sabine : « Le rythme des changements ne peut pas être trop rapide, sinon les gens décrochent. Nous voulons prendre les choses en main, poser des bases solides et, après chaque étape, évaluer et ajuster en profondeur. »
En parlant d’évaluation : la directrice RH croit fermement aux RH fondées sur des critères probants. Cependant, elle se rend compte qu’il y a encore du pain sur la planche à ce niveau. « Aujourd’hui, nous parvenons déjà à surveiller beaucoup de choses, mais dans les années à venir, nous continuerons à automatiser nos systèmes et processus RH. »

Une mobilité intelligente en plein déploiement

De nombreux nouveaux projets sont également lancés au sein du service RH, notamment sur le plan de la mobilité intelligente. Sabine : « Le plan de leasing de vélos est un fait. Aujourd'hui, 1/3 des travailleurs y ont souscrit. Nous avons également examiné les options du budget mobilité et misé sur la poursuite de l’écologisation de notre parc automobile. Un quart de notre flotte est déjà concernée. »

Afin de renforcer son engagement en matière de mobilité intelligente et de travail sans bureau ni horaire fixes, Aquafin a signé, avec plus de 100 autres employeurs, la charte Employeur pionnier de l’Antwerp Management School, De Lijn et Jobat.

Base solide et conseils fondés

Depuis de nombreuses années, Aquafin fait confiance à SD Worx en tant que partenaire RH. Sabine : « Le secrétariat social constitue l’épine dorsale de notre payroll, mais notre collaboration va beaucoup plus loin. Nous faisons appel à la gestion d'entreprise ou à ses spécialistes pour des projets spécifiques. Nous pouvons à chaque fois compter sur une équipe dans laquelle les compétences et l’expertise adéquates sont représentées et qui nous assiste dans notre organisation en véritable partenaire de confiance. »

« Mais ce que j’apprécie surtout chez SD Worx, c’est l'écoute », conclut Sabine. « Après toutes ces années, ils ressentent parfaitement ce qui se passe sur notre lieu de travail et ils posent les bonnes questions. Nous recevons toujours des conseils fondés sur la base de ces observations. Je trouve le fait que cela aille parfois à l’encontre de nos propres pistes de réflexion très enrichissant. »

« Ce que j’apprécie surtout chez SD Worx, c’est l'écoute. » – Sabine Schellens, directrice RH et Développement organisationnel chez Aquafin

Vous aussi, vous voulez le meilleur partenaire RH possible pour réfléchir à vos côtés ?

Découvrez comment SD Worx peut vous aider.