Troisième volet du déconfinement : de nouvelles mesures encore à mettre en pratique

Par Geert Vermeir - 16 juin 2020 - Temps de lecture: 5 minutes

Élections sociales

Vendredi 12 juin, le Conseil des Ministres et le « superkern » ont adopté une nouvelle série de mesures destinées à apporter une bouffée d’oxygène sur le plan financier aux citoyens et aux entreprises pendant la crise du coronavirus. Nous dressons un bref aperçu des changements qui pourront avoir un impact pour vous et vos collaborateurs.

mesures

  • Les frais liés à l’organisation d’événements et de catering sont déductibles à 100 % jusqu’au 31 décembre. En doublant la déductibilité, le gouvernement entend éviter un report massif des événements à l’année prochaine, ce qui serait une catastrophe pour le secteur de l’événementiel déjà lourdement touché.
  • La création d’un chômage Corona adapté : il s’agit d’une transition entre le chômage temporaire pour force majeure liée au coronavirus et le chômage économique classique. Ce chômage économique de transition pourra être utilisé si votre entreprise enregistre une baisse de 10 % de son chiffre d’affaires. Le travailleur concerné devra suivre deux jours de formation par mois de chômage et percevra 70 % de sa dernière rémunération plafonnée.
  • Les entreprises en restructuration ou en difficulté ont la possibilité de réduire les heures de travail dans l’attente d’une reprise de l’activité normale et afin d’éviter des licenciements. Ce sera possible de plusieurs façons :
    • Soit via une réduction collective du temps de travail
    • Soit via le crédit-temps
    • Soit via le crédit-temps de fin de carrière dont l’accessibilité avec allocation sera ramenée de 57 à 55 ans
  • Le régime de congé parental Corona est élargi. Le gouvernement prolonge ainsi la mesure jusqu’au 30 septembre 2020 avec une allocation revalorisée à 150 % pour les familles monoparentales et les familles avec un enfant porteur de handicap.
  • Vous pourrez plus facilement rembourser les frais que vos collaborateurs encourent dans le cadre du télétravail, jusqu’à un maximum de 127 euros par mois.

Pour toutes les mesures annoncées, aucun accord concret n’a encore été arrêté sur les procédures de demande et les autres démarches à réaliser pour les appliquer. Nous nous renseignons pour vous et vous informerons au plus vite.


En savoir plus ?

Notre FAQ est la façon la plus rapide de trouver des informations.

Sur le même thème

refresh Plus d'articles