L’emploi flexible durant la période du coronavirus

23 octobre 2020 - Temps de lecture: 3 minutes

Planning d'occupation

Partagez votre personnel avec les organisations qui en ont besoin

Au début de cette année, le coronavirus originaire de Chine s'est propagé en Europe et a bouleversé nos vies privées et professionnelles en un très court laps de temps.

organisation

Maintenant encore, dans le cadre d’une deuxième tentative de l’endiguer, l’impact du coronavirus sur l’économie est clair :

  • certains secteurs ont été contraints à la fermeture par les pouvoirs publics, comme c’est à nouveau le cas pour l’horeca ;
  • certains hôpitaux ou centres de soins manquent de personnel et font appel à des bénévoles ;
  • d’autres centres de soins sont en surcapacité au niveau de leur personnel en raison d’une chute de l’occupation des lits ;
  • les entreprises du secteur culturel et événementiel n’auront peut-être plus de travail et devront mettre leurs travailleurs au chômage temporaire. Ces travailleurs pourraient par exemple être déployés dans le secteur des soins de santé, comme Margot Cloet en avait lancé l’appel dans les médias.

Vous voyez déjà où je veux en venir : demande et offre, manque et surplus… Les entreprises qui doivent mettre leurs travailleurs au chômage temporaire pourraient peut-être les déployer dans les secteurs qui en ont justement un besoin criant.

Une dernière remarque

En Belgique, la législation offre différentes possibilités pour faciliter l’emploi flexible du personnel. Les contrats d’entreprise ou les contrats multi-employeurs n’en représentent qu’une petite partie. La mise à disposition autorisée peut également être envisagée, bien que cela implique quelques problèmes pratiques sur le plan de la politique salariale et une mise en œuvre plus complexe.

Votre entreprise se trouve-t-elle dans une de ces situations ?

Et aimeriez-vous connaître les solutions pratiques, avec leurs avantages et leurs désavantages, qui se présentent pour votre entreprise ou pour votre institution ? Si vous voulez en savoir plus sur les possibilités, informez-nous-en via ce formulaire et nous vous contacterons dans les plus brefs délais. Nos experts savent exactement à quoi il convient de faire attention et vous offrent aide et conseil pour tout mettre en œuvre dans le respect des règles juridiques.

Tamara est Senior Legal Consultant et travaille chez SD Worx depuis 2011. Elle dispose d’une grande expérience en matière de conseil en droit social dans un contexte international, en droit du travail national et en droit de la sécurité sociale. Elle conseille les entreprises sur le co-sourcing, la mise à disposition de personnel, les marchés publics et les faux indépendants. Vous pouvez contacter Tamara à l’adresse Tamara.Troucheau@sdworx.com ou au 03 201 77 03.

Sur le même thème

Corona
werknemer

Votre travailleur revient d'une zone rouge ou orange : que faire ?

L’exode estival annuel a probablement aussi débuté chez vous. De nombreux pays européens ont ouvert leurs frontières aux vacanciers mais de nouveaux foyers d’infection au coronavirus apparaissent çà et là. Les couleurs sont désormais orange ou rouge. Quelles mesures pouvez-vous ou devez-vous prendre quand un collaborateur revient d’une zone à risque ? Et que faire s’il est subitement confiné sur le lieu de ses vacances ? Les incertitudes subsistent mais nous allons déjà esquisser quelques scénarios possibles afin de répondre aux questions les plus fréquentes posées à SD Worx.

Par Jean-Luc Vannieuwenhuyse - 1 octobre 2020
refresh Plus d'articles