Chômage temporaire pour force majeure : 5 questions des travailleurs

27 mars 2020 - Temps de lecture: 2 minutes

Corona

Déjà plus d’un million de travailleurs belges sont actuellement placés en chômage temporaire en raison de la crise du coronavirus. Mais ce statut soulève d’innombrables questions, surtout chez les travailleurs qui y sont confrontés pour la première fois de leur carrière. Nous avons rassemblé les 5 questions les plus fréquentes des travailleurs dans une FAQ claire :

Chômage temporaire pour force majeure : les 5 questions les plus souvent posées par les travailleurs

1. « Quel montant vais-je recevoir pour les jours où j’ai été placé en chômage temporaire en raison de la crise du coronavirus ? »

Vos travailleurs reçoivent 70 % de leur salaire moyen. Du 1er février au 30 juin, le gouvernement relève en outre le plafond salarial à 2 754,76 euros bruts par mois. Un précompte professionnel de 26,75 % sera retenu sur ce montant. Mais ce n’est pas tout, car vos collaborateurs reçoivent également un supplément de 5,63 euros par jour de chômage.

2. « Quand vais-je recevoir mon allocation ? »

Les travailleurs déjà connus dans le système de chômage temporaire et dont le dossier est en cours recevront leur indemnité à la fin du mois. L’ouverture d’un nouveau dossier prendra un peu de temps. Pour faire en sorte que les travailleurs puissent malgré tout continuer à subvenir à leurs dépenses quotidiennes, l’ONEM recourra à des avances forfaitaires. Le solde sera alors versé plus tard.

3. « J’ai une voiture de société, que se passe-t-il avec l’avantage de toute nature pendant la période de chômage temporaire ? Dois-je payer une contribution personnelle ?

Lorsqu’un travailleur conserve la voiture de société (y compris la carte-carburant) pendant une période de chômage temporaire, l’avantage de toute nature est dû.

Ceci n’est bien sûr valable que s’il utilise le véhicule à des fins personnelles. 

4. « J’avais demandé quelques jours de congé, mais ils tombent pendant le chômage temporaire. Puis-je les annuler et les reprendre plus tard ? »

Les travailleurs ne reçoivent pas d’allocations de chômage temporaire pour cause de force majeure s’ils ont droit au salaire. Autrement dit : le chômage temporaire n’est pas possible pour les jours de congé planifiés et approuvés. À l’inverse, vous ne pouvez obliger vos travailleurs à prendre leurs congés avant de passer à la solution du chômage temporaire pour force majeure.

5. « Je suis à l’étranger et je ne parviens pas à franchir la frontière. Suis-je au chômage technique ?

Beaucoup de personnes sont encore coincées à l’étranger. Parce que leur vol ou leur voyage en train ont été annulés ou parce qu’elles ne peuvent plus quitter la ville ou la région où elles se trouvent. Dans ce cas, on parle de force majeure et votre collaborateur a droit à une indemnité de chômage temporaire. C’est également le cas pour ceux qui sont placés en quarantaine, par exemple après un rapatriement.

Vos collaborateurs viennent sans doute frapper à votre porte avec bien d’autres questions que cette petite sélection. Si vous voulez leur répondre plus rapidement, jetez un coup d’œil à notre FAQ spéciale coronavirus pour les travailleurs.

Sur le même thème

Corona
werknemer

Votre travailleur revient d'une zone rouge ou orange : que faire ?

L’exode estival annuel a probablement aussi débuté chez vous. De nombreux pays européens ont ouvert leurs frontières aux vacanciers mais de nouveaux foyers d’infection au coronavirus apparaissent çà et là. Les couleurs sont désormais orange ou rouge. Quelles mesures pouvez-vous ou devez-vous prendre quand un collaborateur revient d’une zone à risque ? Et que faire s’il est subitement confiné sur le lieu de ses vacances ? Les incertitudes subsistent mais nous allons déjà esquisser quelques scénarios possibles afin de répondre aux questions les plus fréquentes posées à SD Worx.

Par Jean-Luc Vannieuwenhuyse - 1 octobre 2020
refresh Plus d'articles