Votre première embauche : qui engager ?

Par Raf Janssen - 17 juillet 2017 - Temps de lecture: 5

Devenir employeur

Félicitations, votre affaire marche ! Dans la mesure où il serait difficile de vous cloner, mieux vaut faire appel à de la main-d'œuvre supplémentaire. La piste idéale dépend de nombreux facteurs : votre to do list ne désemplit pas ? Vous voulez rapidement compenser un déficit temporaire ? Vous avez besoin d'une expertise ou de compétences supplémentaires sur une base structurelle ? Et surtout : quel est votre budget ?

première-embauche

C'est surtout le budget que vous avez à disposition qui compte. Votre marge bénéficiaire déterminera quelle collaboration et quel type de contrat sont les plus intéressants pour votre entreprise. Vous entretenir avec votre comptable au sujet de votre situation financière est donc une première étape judicieuse.

Votre premier travailleur ...

La question de savoir si engager un employé à temps plein est envisageable se vérifie à peu près par un calcul assez simple : le salaire net que vous souhaitez verser x 2= le coût salarial global du membre de votre personnel.

Bien qu'il s'agisse d'une moyenne : le montant des impôts que vous et votre travailleur payez exactement sur ce salaire dépend également de votre secteur. Chaque entreprise appartient à une « commission paritaire » spécifique. Cela définit également vos conditions salariales et de travail. Et, bien sûr, vous pouvez aussi opter pour un régime à temps partiel – tout dépend de la quantité de travail que vous avez à accomplir.

Grâce au tax shift, cette première embauche est encore plus intéressante. Auparavant, les employeurs versaient un peu plus de 32 % du salaire brut sous forme de cotisations sociales (les fameuses cotisations patronales ONSS), aujourd'hui, ce coût sur le premier membre de votre personnel disparaît. Une condition : vous devez recruter avant 2020. Pourtant, il vaut mieux tenir compte d'un coût salarial initialement supérieur : le risque existe que vous versiez d'abord ces cotisations sociales avant qu'elles ne vous soient remboursées ultérieurement par le gouvernement.

Outre le salaire, vous devez également régler les questions suivantes :

  • Le statut : un ouvrier ou un employé ? Malgré le statut unique, il y a bel et bien des différences.
  • Le contrat : à durée déterminée ou indéterminée ? Tout dépend de la durée de votre manque d'effectifs. Mais attention, la résiliation prématurée est très difficile dans les contrats à durée déterminée !

... ou une option alternative ?

Non seulement votre budget mais aussi le type de travail et sa fréquence détermineront quelle formule est la plus avantageuse pour vous.

  • Autre entrepreneur. Vous cherchez une expertise très spécifique mais vous ne tenez pas nécessairement à la posséder en interne ? Dans ce cas, un autre indépendant peut vous remplacer - que vous qualifiez cette personne d'indépendant ou de fournisseur. Concluez un accord de coopération indépendant (ou plus simplement : un contrat) où des tâches et des prix sont indiqués noir sur blanc.
  • Conjoint aidant. Si vous travaillez dans une entreprise unipersonnelle, votre conjoint peut donner un coup de main. Il ou elle peut ne pas avoir de revenu tout en devant verser des cotisations sociales.
  • Intérimaire. Si vous faites appel à un bureau d'intérim, vous bénéficierez d'une assistance rapide et vous ne devrez pas passer du temps à engager. Cependant, cela génère des coûts plus élevés car, bien sûr, le bureau d'intérim prend également un pourcentage.
  • Étudiant. Une option bon marché, mais l'avantage de la diminution des cotisations sociales n'est valable que 50 jours par an. Vous lirez toutes les conditions dans le dossier PME Travail des étudiants. Gardez également à l'esprit que les étudiants se montrent généralement plus négligents vis-à-vis de leur contrat. Les examens, les thèses et les fêtes prennent le dessus !
  • Stagiaire. Le choix le moins cher - car il est souvent gratuit - mais il s'accompagne également d'un investissement de temps et de risques. Vous devez non seulement promouvoir votre entreprise auprès des écoles, mais vous ne savez jamais précisément à qui vous avez affaire. L'encadrement de stage nécessite en outre un certain temps.
  • Apprentissage et travail à temps partiel. De nombreuses formations alternent les cours à l'école et l'expérience professionnelle. Pendant qu'un jeune fait un stage rémunéré dans votre entreprise, vous pouvez le former dans votre discipline. Une solution similaire est un emploi CIP.

L'étape suivante : un bon entretien

Chaque entreprise est différente. C'est pourquoi un expert SD Worx vous montrera volontiers les possibilités adaptées à votre entreprise. Nous nous ferons également un plaisir d'expliquer les nombreux contrats-types ainsi que d'autres questions d'ordre sociojuridique.

 

Vous désirez d'abord davantage d'informations sur les recrutements, les salaires, les coûts et les régimes légaux ? Téléchargez gratuitement notre e-book ‘Vous débutez en tant qu’employeur ? 10 questions à vous poser avant d’engager votre premier collaborateur’

banner starten als werkgever FR

Sur le même thème

refresh Plus d'articles