Comment réduire les coûts salariaux de votre premier employé ?

Par Raf Janssen - 17 juillet 2017 - Temps de lecture: 3

Devenir employeur

Vous planifiez votre premier recrutement ? Dans ce cas, les affaires marchent ! Mais l’occupation de personnel engendre également des coûts supplémentaires élevés. Pour remédier au problème, les autorités ont instauré une série de mesures d’aide. Nous énumérons les primes, les ristournes et les subventions les plus avantageuses. Ainsi, vous continuez à vous y retrouver facilement.

coût salarial-premiers-recrutements

Dans le cadre du tax shift, le gouvernement a décidé de baisser les cotisations patronales de base sur travail petit à petit à compter de début 2016 de 32,40 % à 25 %, et ce dans le secteur privé. L’objectif de cette réduction structurelle des charges ? Combler l’écart salarial vis-à-vis de nos pays voisins. En outre, la mesure doit baisser le seuil pour les chefs d’entreprise afin de leur permettre d’engager du personnel.

Un coup de pouce pour vos premiers recrutements...

Pour les employeurs débutants, le tax shift réserve cependant d’autres surprises. Quiconque engage son tout premier employé reçoit pour une durée indéterminée une exemption complète des cotisations patronales de base. Et pour les cinq recrutements suivants, vous bénéficierez toujours d’une solide ristourne sur les cotisations de sécurité sociale. Il s’agit d’abattements forfaitaires par trimestre.

....sur un éventail de mesures d’aide supplémentaires...

Afin d’augmenter les chances de certains demandeurs d’emploi sur le marché du travail, les différentes autorités ont créé toutes sortes de mesures d’aide. Chaque Région a imprimé ses propres accents à cette politique d’activation : les chômeurs de longue durée, les jeunes, les travailleurs âgés, etc.

Pour savoir si le travailleur que vous souhaitez engager vous ouvre un droit à l’une de ces mesures, contactez le service Starters de SD Worx.

...jusqu’à une formation professionnelle sur le lieu de travail

Vous voulez former quelqu’un dans votre entreprise ? Dans ce cas, la Formation professionnelle (IBO) du VDAB est une piste intéressante. Il ne s’agit pas d’une subvention ou d’une réduction de charges salariales, mais plutôt d’un système permettant à un stagiaire d’apprendre, pendant un à six mois, les ficelles du métier dans votre entreprise. Pendant la période de formation, votre élève perçoit un revenu de remplacement. Vous ne payez que la différence entre le salaire normal et le montant de chômage moyen par jour. Après la période d’apprentissage, vous êtes obligé à engager l’élève.

Vous le constatez : en tant qu’employeur débutant, vous disposez de nombreuses options afin d’atténuer vos coûts salariaux. L’aperçu complet d’avantages auxquels vous avez droit se trouve sur www.autravail.be. Attention, des conditions sont associées aux primes et aux ristournes qui sont parfois limitées dans le temps. Cumuler des mesures est souvent proscrit. Curieux de savoir quelle option est la plus avantageuse pour vous ? Notre service starters se fera un plaisir de faire la recherche pour vous.

D’autres conseils pour bien démarrer en tant que chef d’entreprise ? Téléchargez gratuitement notre e-book ‘Vous débutez en tant qu’employeur ? 10 questions à vous poser avant d’engager votre premier collaborateur’

banner starten als werkgever FR

Sur le même thème

refresh Plus d'articles