Communiquer sur la rémunération : 5 conseils

10 mars 2022 - Temps de lecture: 3 minutes

Rémunération

La rémunération est un facteur important de bonheur ou, inversement, de stress. Une étude récente menée par SD Worx, prestataire de services RH, a montré que dans la plupart des pays européens, le package salarial constitue le premier motif pour rester chez un employeur ou le quitter. Toutefois, parler de son salaire est encore souvent tabou. Le bien-être financier des salariés dépend pourtant grandement du fait qu’ils connaissent ou non les composantes de leur enveloppe salariale et l’apprécient.

Conseil 1 : informez vos collaborateurs sur votre système de rémunération

La rémunération est constituée d’un salaire en espèces, souvent complété par une série d'avantages. Chacun de ces avantages est soumis à une réglementation distincte ou à un régime légal distinct. En raison de cette complexité, il est difficile pour vos collaborateurs de calculer la valeur de leur rémunération globale ou de prendre des décisions à ce sujet. Le choix de plus ou moins de jours de congé, par exemple, a un impact non seulement sur la rémunération elle-même mais aussi sur la pension. Des études ont montré que le travailleur moyen connaît environ 60 à 70 % de sa rémunération totale. Le reste est une sorte d’angle mort.

On n’apprécie pas que ce que l’on ne connaît pas. Ou pire encore : un de vos collaborateurs pourrait choisir un autre employeur pour de mauvaises raisons. Un salaire en espèces plus élevé pourrait suffire à le convaincre de vous quitter. Toutefois, s’il est perdant en termes de régime de pension, d'assurances ou d'autres aspects, son bien-être financier à long terme en souffrira. Et si la personne vous quitte, vous devrez consentir des efforts supplémentaires pour attirer un nouveau candidat, ce qui n'est pas une mince affaire sur un marché du travail sous tension. Il est donc capital de communiquer clairement sur les différentes composantes de l’enveloppe salariale que vous proposez afin d’attirer et de retenir les meilleurs talents.


Le travailleur moyen connaît 60 à 70 % de sa rémunération totale. Le reste est une sorte d’angle mort.

Conseil 2 : expliquez votre politique salariale

Avoir une idée de sa rémunération globale, c'est une chose pour un travailleur. Mais une liste des composantes de sa rémunération ne suffira pas à l’aider à évaluer correctement la valeur ajoutée offerte. Notre conseil : soulignez le lien entre, d'une part, votre stratégie de rémunération et, d’autre part, la valeur ajoutée de chaque avantage. Votre collaborateur comprendra ainsi ce qu'il reçoit ou pas, mais aussi pourquoi.

Conseil 3 : demandez leur avis à vos collaborateurs  

La communication sur la rémunération est à double sens. Vous constituez des enveloppes salariales, mais qu'en pensent vos collaborateurs ? Peut-être consacrez-vous beaucoup d'argent à des avantages que peu de personnes apprécient ou qui ont une valeur ajoutée limitée pour vos collaborateurs.

De nombreuses grandes organisations interrogent leurs collaborateurs à intervalles réguliers par le biais d'enquêtes. À noter que les supérieurs hiérarchiques peuvent toujours poser directement la question lors d’entretiens d'évaluation. Dans tous les cas, le retour d'information donne des indications pour mieux adapter vos packages salariaux aux besoins de vos collaborateurs. Avec, à la clé, une meilleure appréciation et un engagement accru.


Vous investissez peut-être beaucoup d'argent dans des avantages que peu de gens apprécient.

Conseil 4 : répondez aux besoins individuels

Selon le stade de sa vie et de sa situation, chaque collaborateur a des besoins spécifiques. En matière de rémunération en espèces ou de solutions de mobilité (par exemple, voiture ou vélo d’entreprise, abonnement aux transports publics), mais aussi d'équilibre entre vie professionnelle et vie privée, de développement personnel, de soins, de statut d’aidant proche, etc. En personnalisant le package de rémunération, vous répondrez au mieux à ces besoins, tout en renforçant à nouveau la valeur du package aux yeux de vos collaborateurs.

À cela viennent s'ajoutent les grandes étapes de la vie, comme le mariage, une naissance ou la retraite. Offrir des avantages spéciaux à l'occasion de tels événements apporte une touche personnelle à l’enveloppe salariale. Si vous offrez ce type d’avantages, profitez de l’étape en question pour souligner explicitement auprès de votre collaborateur le profit qu’il en tire.

Conseil 5 : impliquez tout le monde  

Si vous vous penchez sur votre politique de rémunération, prévoyez dès le départ de communiquer à ce sujet. En effet, ce n'est pas tant le nombre d'avantages ou le niveau de salaire qui a un impact sur la satisfaction des collaborateurs qui importent, mais le fait de communiquer clairement sur ces aspects. Telle est la conclusion d'une étude menée par la Vlerick Business School.

Votre personnel marketing et communication peut sans aucun apporter sa contribution à la promotion de votre stratégie de rémunération. Tout comme vos collaborateurs eux-mêmes, d'ailleurs. En impliquant les destinataires du message dès le début, vous augmenterez considérablement vos chances de succès.

Un dernier mot : des études montrent que presque toutes les organisations reconnaissent aujourd'hui l'importance de communiquer sur la rémunération. Le nombre d’organisations qui partagent ce point de vue a carrément doublé par rapport à 2018. Une preuve claire du fait que les esprits ont mûri dans ce domaine. Il s'agit maintenant d'impliquer, outre les RH, la direction et chaque supérieur hiérarchique dans la démarche. Car parler de rémunération est de toute façon une responsabilité partagée.

Parler de rémunération est de toute façon une responsabilité partagée.


Vers plus de transparence en matière de rémunération ?

Découvrez nos solutions

Sur le même thème

refresh Plus d'articles