Le vélo d'entreprise : ses avantages pour vous en tant qu'employeur

Par Jean-Luc Vannieuwenhuyse - 20 septembre 2018 - Temps de lecture: 3

Mobilité

Il devient de plus en plus difficile pour un travailleur d'effectuer les trajets domicile-travail en voiture. Le vélo constitue une alternative intéressante : en plus de réduire le stress, il permet de faire de l'exercice et offre de nombreux avantages fiscaux.

vélo d'entreprise indemnité vélo avantages règles

Le vélo connaît un succès croissant. La part des déplacements à vélo dans les trajets domicile-travail a plus que doublé en sept ans. C'est ce que révèle une étude du SPF Mobilité réalisée en collaboration avec l'Institut VIAS, l’ancien Institut belge pour la Sécurité routière. Tandis qu’en 2010, 7 % des trajets domicile-travail étaient effectués à vélo, ce chiffre est passé à 16 % en 2017.
Rien d'étonnant à cela, car le problème des embouteillages ne cesse de s'aggraver. Vous hésitez encore à intégrer un vélo d'entreprise dans le paquet salarial de vos collaborateurs ? Les cinq avantages suivants ne manqueront pas de vous convaincre :

1. un régime fiscal favorable

D'abord et avant tout, le vélo d'entreprise est fiscalement déductible à 120 %, à condition que votre collaborateur utilise le vélo pour ses trajets travail-domicile. En tant qu'employeur, vous n'avez donc pas d'impôt à payer sur cet avantage pour votre travailleur.

Si de surcroît vous octroyez une indemnité vélo à vos collaborateurs, celle-ci est déductible à 100 % en tant que frais, ce qui a un impact sur votre bénéfice et par conséquent, sur l'impôt des sociétés que vous payerez. Le montant maximum est toutefois fixé à 0,23 euro par kilomètre parcouru. Si ce montant est dépassé, votre travailleur est imposé, il ne s'agit plus de frais déductibles pour votre entreprise et vous devez payer des cotisations sociales sur cette indemnité. L'indemnité vélo est une faveur accordée au travailleur. Vous n'êtes donc pas obligé de l'octroyer, à moins qu'une CCT sectorielle ne la prescrive.

Réparer les phares, contrôler la pression des pneus… Un vélo a besoin d'un minimum de maintenance, surtout si vos collaborateurs l’utilisent au quotidien. Heureusement, tous les frais d'entretien sont déductibles et ce, à 120 %. Il en va de même pour les dépenses liées à l'usage du vélo comme l'achat d'un casque, d'un cadenas ou d'une veste sécurité, les frais de leasing, l'aménagement d'un abri pour vélo et même des infrastructures sanitaires.

Déductibilité moindre en perspective

Dans le cadre de la réforme de l’impôt des sociétés, le régime de faveur fiscale va changer : la déductibilité des frais tombera à 100 %. La suppression prendra effet le 1er janvier 2020 et s'appliquera à partir de l'exercice fiscal 2021.


2. la suppression des cotisations sociales pour le vélo d'entreprise

Depuis le 1er janvier 2017, l'utilisation privée du vélo d'entreprise est exonérée de cotisations sociales et d'impôt, avec effet rétroactif. Si l'un de vos collaborateurs dispose d'un vélo d'entreprise pour ses déplacements domicile-travail et qu'il l’utilise à des fins privées, il ne s'agit plus d'un avantage salarial soumis aux cotisations sociales et à l'impôt.

Attention : si votre travailleur utilise son vélo d'entreprise exclusivement pour ses déplacements privés (et donc pas pour ses trajets domicile-travail), le vélo est considéré comme un avantage salarial. Il est alors soumis aux cotisations sociales et à l'impôt.

Quid des vélos électriques ou speed pedelecs ?

Selon le code de la route, les vélos électriques rapides avec assistance au pédalage sont assimilés à des cycles à assistance électrique. Les dispositions sociales et fiscales ne pourraient donc si appliquer. Mais depuis le 1er janvier 2017, vous pouvez malgré tout profiter des avantages liés à un vélo ordinaire : ni cotisations sociales ni impôt lorsque le vélo est mis à disposition et utilisé pour les trajets domicile-travail, – pour un temps encore – frais déductibles à 120 % et une indemnité vélo.


3. de solides économies sur les places de parking

Si un nombre croissant de travailleurs troquent de temps à autre leur voiture contre un vélo, non seulement ils contribuent à réduire les embouteillages, mais ils libèrent des places sur votre parking. Chaque place de parking supplémentaire que vous souhaitez créer correspond à 18.000 euros d'investissement, si vous avez l’espace pour une telle extension. Vous réalisez donc de solides économies en incitant vos collaborateurs à opter pour le vélo.

4. votre employer branding dynamisé

Votre image détermine en grande partie l'attrait que vous exercez en tant qu'employeur. Une marque d'employeur attrayante vous permettra non seulement de pourvoir plus aisément vos postes vacants, mais aussi d'éviter le départ de vos travailleurs actuels. En offrant une solution durable comme le vélo d'entreprise, vous modernisez votre image, tout en la rendant plus verte.

5. une meilleure santé et un absentéisme réduit

Se retrouver chaque matin et chaque soir dans les embouteillages ne contribue pas à mettre vos collaborateurs de bonne humeur. Par contre, venir au travail à vélo permet de prévenir une grande partie du stress. De surcroît, cet exercice physique quotidien a un impact positif sur la condition physique et la santé.

Quels sont vos avantages en tant qu'employeur ? Le pourcentage d’absentéisme chez les usagers du deux-roues est inférieur à celui observé chez les automobilistes. On enregistre en moyenne un jour de présence supplémentaire par année chez les travailleurs qui effectuent trois fois par semaine trois kilomètres à vélo.

En d'autres termes, un avantage intéressant pour vous et votre travailleur

Le vélo d'entreprise est l'un des avantages extra-légaux qui intéressent de plus en plus les travailleurs. Vous pouvez, vous aussi, en tirer profit. Dès lors, pourquoi ne pas promouvoir davantage le vélo au sein de votre entreprise ?


Sur le même thème

refresh Plus d'articles