Sens et nons-sens concernant le certificat médical. Allons-nous opter pour le jour de carence ?

Par Sylvie Bracqué - 16 février 2018 - Temps de lecture: 2

Motiver & engager

Les choses bougent dans le monde de l'absentéisme. Des voix s'élèvent en faveur de l'abolition du certificat médical obligatoire pour les employés . Il engendrerait plus de tâches administratives, de la méfiance entre employeur et employé et ferait rester les personnes plus longtemps chez elles. Mais, selon Sylvie Bracqué, Conseillère en RH chez SD Worx, abolir cette mesure sans prévoir un cadre plus large ne serait pas une bonne idée.

ziektebriefje

Plus long que nécessaire

« Une personne malade qui se rend chez le médecin le mercredi obtient rapidement un certificat lui permettant de rester chez elle jusqu'au vendredi. Cela peut être utile, mais souvent, un jour de repos est plus que suffisant. Le fait que les médecins prescrivent parfois un arrêt plus long que strictement nécessaire n'est pas pratique, » affirme Sylvie.

Pour la relation employé/employeur, ce système est loin d'être idéal. « En laissant votre employé évaluer lui-même s'il ferait mieux de rester un jour de plus au lit, sans pour autant en demander une preuve, vous lui montrez que vous lui faites confiance. De plus, nous remarquons que les employés travaillant dans des entreprises où le certificat n'est pas obligatoire restent moins longtemps chez eux que dans le cas contraire, » selon Sylvie. C'est pour cette raison que nous plaidons pour la mise en place d'un « jour de carence ».

Politique d'absentéisme

« Se remettre d'un rhume quelques jours sans avoir à aller chez le médecin doit être possible, mais abolir purement et simplement la mesure, c'est laisser la porte ouverte aux abus. C'est pour cette raison qu'une politique d'absentéisme réfléchie est essentielle, » selon Sylvie. Elle fixe les attentes entre employeur et employé et détermine entre autres : qui vos employés doivent prévenir en cas de maladie, quand ils doivent fournir un certificat médical et quand ils doivent le présenter.

Sylvie : « Formuler tous les engagements sur papier crée une confiance réciproque et réduit les abus. Dans le cadre de cette politique, vous pouvez déterminer si un certificat médical est obligatoire ou non. Le plus important est d'instaurer un climat de communication ouvert. Une bonne politique induit de la clarté et rapproche employeurs et employés. Un tel cadre génère de toute façon moins d'absentéisme, avec ou sans certificat. »

Engagement

Sur le même thème

refresh Plus d'articles