Enregistrement du temps de travail : des avantages incontestables

Par Vassilios Skarlidis - 29 août 2019 - Temps de lecture: 5 minutes

Durée du travail & flexibilité

Selon une étude réalisée conjointement avec Protime, le leader européen en matière d’enregistrement du temps et de gestion des effectifs, 72 % des entreprises belges ont déjà instauré une obligation (partielle) d’enregistrement du temps de travail et des présences. Rien d’étonnant lorsque l’on sait qu’un tel système permet de renforcer une entreprise à maints égards. Nous vous en livrons ici les avantages majeurs et vous dévoilons les principaux résultats de l’étude.

voordelen tijdregistratie hr medewerkers

502 professionnels des ressources humaines issus de Belgique, de France, d’Allemagne, des Pays-Bas et du Royaume-Uni ont participé à une étude sur l’enregistrement du temps de travail et des présences. Les résultats indiquent que près de 3 participants sur 4 demandent à leurs collaborateurs d’enregistrer leur temps de travail. Parmi ceux-ci, la majorité a rendu obligatoire cette mesure à toute l’entreprise. Pour les autres, seules certaines fonctions sont concernées.

Si la Belgique se trouve dans le milieu du peloton européen, la tête du peloton est occupée par le Royaume-Uni, où 63 % des entreprises ont généralisé l’enregistrement du temps de travail et des présences à tous leurs collaborateurs, 13 % l’imposant uniquement pour certaines fonctions. Les Pays-Bas se situent quant à eux en queue du peloton européen : 42 % des entreprises y ont instauré l’obligation d’enregistrement du temps de travail pour tout le personnel, et 23 % pour une partie seulement.

Protime

Une question de taille

On constate qu’en matière d’enregistrement du temps de travail, la taille de l’entreprise joue un rôle fondamental. La pratique est ainsi assez peu répandue dans les entreprises de moins de 50 employés, dont 60 % n’utilisent même aucune forme d’enregistrement du temps de travail et des présences. En revanche, s’agissant des entreprises de plus de 50 employés, on observe que 92 % d’entre elles obligent au moins une partie des travailleurs à enregistrer leurs heures de service.

Tout le monde y gagne

Selon Protime, le pourcentage d’entreprises appliquant cette pratique ne fera qu’augmenter en Belgique. La demande n’émanera d’ailleurs pas que des employeurs. « La frontière entre vie privée et vie professionnelle est de plus en plus floue, de sorte que les collaborateurs aspirant à une plus grande flexibilité pour organiser leur temps de travail sont toujours plus nombreux, explique Peter s’Jongers, le CEO de Protime. L’enregistrement du temps de travail est un instrument utile à cet égard. Non seulement pour les collaborateurs, qui peuvent ainsi consigner leurs heures, mais aussi pour les employeurs, qui disposent ce faisant d’une “preuve” que le travail a bien été réalisé. »

Outre le fait qu’il contribue à renforcer la flexibilité, l’enregistrement du temps de travail comporte une foule d’autres avantages :

avantages enregistrement du temps de travail collaborateur travailleur organisation rh entreprise

Carte sur table

Il peut arriver que les collaborateurs se braquent à l’idée de devoir consigner leurs heures. Pour certains, voyant dans une telle mesure de la défiance et un manque de valorisation, il pourrait même s’agir d’une cause de départ. Aussi est-il très important de préciser aux collaborateurs que l’enregistrement du temps de travail ne constitue pas un instrument destiné à les espionner, mais plutôt un outil qui permettra à tout le monde, employeur comme collaborateurs, de travailler plus intelligemment.

Il ressort de l’étude susmentionnée que les employeurs belges instaurent l’enregistrement du temps de travail et des présences principalement pour les raisons suivantes :

  • déceler les postes de pertes (36 %) ;
  • se conformer à la législation (33 %) ;
  • répondre à la demande de flexibilité (30 %) ;
  • renforcer l’efficacité du service RH (27 %) ;
  • obtenir un aperçu des capacités en personnel (22 %).

S’agissant des autres pays, les professionnels des ressources humaines indiquent que les deux raisons principales sont la planification des effectifs et l’efficacité du service RH.

Un souhait légitime ?

On le voit, les avantages sont nombreux, si bien que l’enregistrement du temps de travail et des présences gagne en popularité. Un engouement que vient encore renforcer l’arrêt récent rendu par la Cour de justice de l’Union européenne. En mai 2019, cette dernière a en effet décidé que les États membres devaient obliger les entreprises à enregistrer le temps de travail. Cet article vous en dit plus sur l’impact de cet arrêt aura pour les employeurs belges.

Augmenter la flexibilité du personnel : les solutions ne manquent pas

Télétravail, travail à temps partiel, horaires flexibles, horaires variables, travail en équipe, etc., si votre entreprise est en mal de flexibilité, mais que les règles légales vous font peur, nous vous ferons découvrir les méthodes les plus intéressantes pour gagner en flexibilité, tout en respectant la législation.

 

Sur le même thème

refresh Plus d'articles