M-Eatery signe pour un payroll et un service de conseils adaptés à l'horeca

Par Inge Tuteleers - 22 février 2018 - Temps de lecture: 3

Horeca

À M-Eatery, situé à deux pas de la gare de Malines, tout tourne autour du four Josper : un four fermé au charbon de bois dans lequel la viande est préparée. Ann Beullens est le moteur administratif du restaurant spécialisé dans la viande. En collaboration avec l'experte en horeca du bureau PME du coin, elle assure un payroll correct pour son équipe de neuf collaborateurs et une dizaine de travailleurs à temps partiel.

M-Eatery

Quand M-Eatery a ouvert ses portes en 2014, Ann Beullens a décidé de changer de carrière en s'orientant vers le secteur de l'horeca après avoir travaillé 25 ans dans l'enseignement. Depuis lors, elle se charge de l'administration des salaires du restaurant spécialisé en viande, en collaboration avec son experte en horeca attitrée chez SD Worx. Ann : « Depuis le premier jour, l'équipe PME de Malines assure le bon fonctionnement de notre traitement du payroll. C'est d'ailleurs pratique que le bureau soit juste au coin. »

Une administration des salaires complexe

Outre une équipe fixe de neuf collaborateurs à temps plein – cinq en cuisine, trois en salle et un aide-ménager –, M-Eatery fait appel à un réseau de travailleurs à temps partiel. Ann Beullens : « Pendant les pics d'activité, nous pouvons faire appel à cinq travailleurs occasionnels, autant d'étudiants jobistes et, exceptionnellement, à un travailleur en renfort. »

Avec tous ces statuts et les règles du jeu correspondantes, assurer un payroll correct constitue toujours un défi. Ann : « Les flexi-jobs sont à eux seuls déjà très spécifiques. Prenons par exemple le fait que seuls les enseignants nommés à titre définitif peuvent avoir recours à ce statut trois trimestres plus tard. »

Se tenir au courant de la législation sectorielle

Ann avait beau avoir de l'expérience dans le domaine de l'administration payroll, en tant que toute jeune chef d'entreprise active dans l'horeca, elle se devait de maîtriser la législation très spécifique propre au secteur. « Pour me familiariser avec ce domaine, je me suis inscrite à plusieurs séances d'information organisées par SD Worx. Aujourd'hui, ce sont surtout les bulletins d'information qui m'aident à suivre l'évolution rapide de la législation. Ou bien je téléphone tout simplement à ma personne de contact fixe. Si elle n'est pas en mesure de me répondre tout de suite, elle demande à son tour conseil à des experts juridiques travaillant chez SD Worx. »

M-Eatery quote

Conseils en matière d'optimisation salariale

Début 2016, M-Eatery a introduit le système de caisse enregistreuse (SCE), la « caisse blanche ». Ce changement s'est accompagné de l'introduction d'un service coupé et d'un jour de fermeture supplémentaire. Ann : « Il s'agissait là de mesures nécessaires pour que l'activité reste rentable, mais l'inquiétude de notre équipe fixe était grande. Les collaborateurs avaient toute une série de questions à propos de leurs horaires et des conséquences sur leur salaire. »

Comme M-Eatery accorde beaucoup d'importance à la participation, Ann et les gérants se sont d'abord assis autour de la table avec chaque membre du personnel individuellement. Après ces quelques discussions, elle a analysé les salaires à l'aide d'un conseiller PME de SD Worx. « L'objectif était de limiter au maximum la perte de salaire de l'équipe fixe et de répondre aux attentes individuelles, tout en maîtrisant les coûts du personnel de l'entreprise. »

Informations de première main

Ainsi, M-Eatery a entre autres introduit des chèques-repas et un plan de bonus. Ann :  « Nos chefs et nos serveurs peuvent bénéficier d'un bonus trimestriel non récurrent sur la base de leurs prestations. Par ailleurs, nous sommes passés à une semaine de travail de 40 heures, ce qui a permis d'augmenter sensiblement le nombre de jours de vacances de tous les travailleurs. »

Une fois les packages salariaux prêts, Ann et son équipe se sont rendus au bureau PME : « C'était une bonne idée de la part du conseiller PME de tous nous inviter pour une concertation. Car le fait que l'équipe ait reçu une réponse de première main à toutes les questions relatives à la rémunération a permis de dissiper les doutes et les inquiétudes. » 

Banner newsletter FR

Sur le même thème

refresh Plus d'articles