Le rôle de SD Worx dans le cadre de la concertation sociale : de conseiller à partenaire

24 novembre 2020 - Temps de lecture: 5 minutes

Tendances RH

La concertation sociale est profondément enracinée dans notre pays. Néanmoins, pour les entreprises étrangères qui viennent d’arriver en Belgique, notre tradition belge de la concertation constitue un véritable dédale de lois et de règles. Même certaines entreprises locales disposant d’organes de concertation sociale efficaces réclament souvent un accompagnement dans ce cadre.

social-dialogue

Tamara Troucheau et Sigrid Dereymaeker, toutes deux consultantes juridiques chez SD Worx, coachent les entreprises à chaque phase de la concertation sociale : « Nous les aidons à mieux comprendre la situation. »

Quel est le profil des entreprises que vous accompagnez ?

Tamara : « La concertation sociale suit un procédé strictement établi. Une communication efficace et opportune entre toutes les parties concernées peut faire toute la différence. Nous connaissons les ficelles du métier et gardons un œil ouvert. Il s’agit d’un véritable réconfort pour les entreprises internationales qui viennent de s’installer en Belgique. Elles sont souvent perdues sous la montagne de réglementations. Nous les assistons dans l’interprétation juridique afin que leurs opérations soient conformes. »

Sigrid : « Même certaines entreprises expérimentées, qui connaissent la concertation sociale depuis longtemps, nous contactent. Contrairement à d'autres, elles n’ont pas besoin d’un support au quotidien dans l’organisation de cette concertation. Nous intervenons donc plutôt de façon ponctuelle, en cas de problème ou de confusion. Par exemple, pour interpréter une nouvelle règle ou modifier le règlement de travail. D’autres entreprises nous contactent en cas de conflit ou font appel à nos services de médiateur pour faciliter les échanges. »

Quelle est précisément votre tâche en tant que consultante juridique au cours de la concertation sociale ?

Tamara : « Pour les entreprises qui doivent organiser une concertation sociale pour la première fois, notre rôle va parfois très loin. Nous nous chargeons de la quasi-totalité de la prestation de services : la préparation des points à l’ordre du jour ou l’argumentation juridique des thèmes à traiter. Nous intervenons aussi bien pour les dossiers individuels que collectifs. Tous les quatre ans, il faut également organiser les élections sociales. »

Sigrid : « Par ailleurs, certains clients attendent que nous les tenions constamment informés des nouveaux développements sur le plan législatif, de façon à pouvoir réagir rapidement. Ils font appel à nous parce que nous sommes proactifs et nous participons à l’élaboration d’éventuelles solutions. »

Quelle est généralement l’impression des autres partenaires présents à la table des négociations par rapport au rôle de SD Worx ?

Sigrid : « Grâce à son expertise et son expérience, SD Worx dispose d’un important capital confiance. Nous essayons toujours de concilier les différents points de vue de manière équitable et transparente. Si le règlement de travail doit être modifié, nous donnons des conseils sur les avantages et les inconvénients de chaque point : horaires de travail flottants ou fixes, travail le week-end, primes de fin d’année, etc. Nous esquissons d’abord le cadre juridique et l’impact de certains choix pour toutes les parties. Nous adoptons une position neutre et nous ne montons pas l’employeur contre les délégués du personnel ou le syndicat. Cette attitude sereine nous permet souvent de désamorcer le conflit. »

Quelle est précisément la valeur ajoutée d’un partenariat avec un expert externe ?

Sigrid : « Chaque client et chaque dossier sont différents. Le rôle juridique à jouer et la façon concrète dont nous allons nous y prendre dépendent donc fortement de qui nous avons en face de nous. Quel est le profil du client ? Quelle est la problématique qui se pose et la partie adverse est-elle ouverte à la discussion ? Certains thèmes peuvent être très sensibles. Dans ce cas, nous examinons si notre présence est souhaitable. Nous ne voulons pas finir par alourdir une concertation sociale déjà difficile. En collaboration avec le client, nous préparons ensuite le dossier et nous accompagnons l’employeur à distance. Nous donnons des conseils sur la manière dont un message peut-être amené et nous attirons l’attention sur les points qui peuvent être compliqués. »

Tamara : « Chez SD Worx, les entreprises retrouvent tous les services en RH sous le même toit : le payroll, l’administration des RH, la rémunération optimale et le déploiement intelligent des collaborateurs. Nos connaissances ne sont donc pas limitées à un seul domaine, mais nous n’en restons pas là. Grâce à nos nombreuses années d’expérience en tant que secrétariat social, nous pouvons également lier directement nos conseils juridiques au payroll. Le client peut donc se lancer immédiatement. Il ne retrouve pas ce travail de transposition dans la pratique chez un avocat, qui voit les choses d’un point de vue uniquement académique. »

« De plus, nous offrons de la continuité. En sous-traitant une partie de la concertation sociale à un partenaire externe, les employeurs bénéficient non seulement d’un support permanent, mais aussi d'un bon suivi, même en cas de changements internes dans leur personnel. Cela permet d’éviter une perte des connaissances. Pour les clients, nous sommes le facteur constant au sein de leur entreprise. Notre présence apaise les esprits, ce qui n’est pas négligeable en période d’incertitude. »

Vous avez besoin d’une concertation sociale équilibrée ?

Nos experts sont là pour accompagner votre entreprise afin que la concertation sociale se passe sans encombre.

Regardez ici pour plus d'informations.

Sur le même thème

refresh Plus d'articles