La concertation sociale se fait toujours sur mesure : « Il n’existe pas de formule magique. »

Par Edwin De Borggraeve - 2 décembre 2020 - Temps de lecture: 3 minutes

Négocier avec les partenaires sociaux et les administrations représente souvent un travail de titan. Le défi réside dans le fait que toutes les parties doivent trouver un accord. Voilà une trentaine d'années qu'Edwin De Borggraeve, managing consultant chez SD Worx, est plongé dans la concertation sociale. Il a appris ce qui est nécessaire pour maintenir le calme : « Le désamorçage de conflits se fait surtout en écoutant attentivement. »

concertation

Pour arriver à un accord à la table des négociations, vous devez avoir le bon tempérament. S’il plane la menace d’une restructuration ou d’un licenciement collectif, l’atmosphère est tendue lors des concertations. Mais même lors d'un débat serein, il arrive que l'on doive aussi accorder les violons. Comment s'y prend un négociateur chevronné ?

À quel moment impliquer des négociateurs professionnels ?

Edwin : « Les entreprises confrontées pour la première fois à une concertation sociale ont souvent des appréhensions. Elles ne connaissent pas encore bien les procédures et ne savent pas à quoi s’attendre. Nous sommes là pour chasser ces incertitudes. Si une entreprise embauche un nouveau responsable RH, nous le tenons informé du fonctionnement. Parfois, les entreprises disposent d’une certaine expérience en la matière, mais l’employeur compte sur nous pour rouvrir un débat difficile. »

La concertation sociale peut donc prendre différentes formes ?

Edwin : « Bien sûr. Tout dépend des intérêts de l’entreprise qui fait appel à nos services. Nous voulons servir de partenaire à notre client, mais le rôle précis que nous adoptons dépend de ce qui est convenu. Certains clients veulent être assurés que nous serons disponibles à tout moment pour répondre à des questions spécifiques ; d’autres préfèrent un accompagnement actif tout au long de la procédure de concertation sociale. Nos services peuvent aller du support technique pour les réunions à la communication de positions sur le plan du contenu au sein même du conseil d’entreprise. La concertation sociale se fait toujours sur mesure. »

Quel est précisément votre rôle au sein du conseil d’entreprise ?

Edwin : « Nous interprétons la législation et défendons les positions de l’employeur. Il s’agit de la tâche pour laquelle nous sommes mandatés. Mais si l’employeur a tort ou qu’un délégué des travailleurs dit quelque chose d’incorrect, nous le signalons. »

« Bien que nous représentions l’employeur, les syndicats savent que nous avons toujours pour objectif de trouver un terrain d'entente. Nous ne voulons pas prendre de positions qui pourraient envenimer le conflit. Nous cherchons des compromis, tout en respectant toujours le mandat que nous avons reçu de la part de l’employeur. »

Quels thèmes animent le plus souvent les débats lors d’une concertation sociale ?

Edwin : « Tous les deux ans, les négociations sur la norme salariale donnent du fil à retordre. Dans de nombreuses entreprises, le cadre légal est rempli par des CCT d’entreprise. Nous participons souvent à leur rédaction. Dans les entreprises où des restructurations se préparent et où la menace d’un licenciement collectif plane, nous collaborons à la négociation des plans sociaux ou au calcul du passif social. »

« Tous les thèmes touchant au travail faisable sont également des sujets délicats : par exemple, le traitement équitable du travail intérimaire, les jours de congé supplémentaires pour les travailleurs âgés, le choix de contrats hebdomadaires pour les travailleurs flexibles au lieu de contrats journaliers... Lors de ce type de discussions, nous surveillons particulièrement le déroulement du processus : toutes les exigences légales ont-elles été respectées pour arriver à un accord ?

Pour terminer, quelles sont les aptitudes d'un bon négociateur social ?

Edwin : « Tout d’abord, vous devez être passionné par les thèmes sociojuridiques et par leur pertinence dans la société. Toutefois, l’art de la négociation demande également quelques compétences personnelles spécifiques. Il ne suffit pas de pouvoir donner de bonnes explications. Il faut aussi bien comprendre le message que les autres personnes veulent faire passer. Les conflits éclatent souvent à cause des différentes personnalités présentes autour de la table. Il s’agit de gagner la confiance de tous les interlocuteurs tout en maintenant le calme. Cela s'apprend avec l'expérience. »

Vous avez besoin d’une concertation sociale équilibrée ?

Nos experts sont prêts à accompagner votre entreprise afin que la concertation sociale se passe sans encombre.

Regardez ici pour plus d'informations.

Sur le même thème

refresh Plus d'articles