Vote électronique et élections sociales : petit historique

Par Valérie t’Serstevens - 20 novembre 2019 - Temps de lecture: 4 minutes

Élections sociales

En 2020, les salariés pourront voter électroniquement pour la quatrième fois lors des élections sociales. SD Worx s'est entretenu avec Hugues Dorchy, l'un des hommes derrière Elegio – la première application belge de vote électronique – du rôle de pionnier d’Elegio SA et de l'évolution de la législation.

éléctions sociale SD Worx

Depuis 2008, les salariés peuvent exprimer leur vote par voie électronique lors des élections sociales. Selon la loi (aujourd'hui obsolète), un travailleur devait se rendre dans un bureau de vote central afin d’élire sur ordinateur son candidat préféré, exactement comme lors d’élections politiques. Les voix étaient ensuite enregistrées sur disquette.

Innovation 100 % belge

Le duo d'ingénieurs Hugues Dorchy et Olivier Libon, les co-créateurs de la carte d'identité électronique belge (eID), ont lancé en 2009 un projet avec l’implication du conseil national du travail et des acteurs sociaux pour créer Elegio, le tout premier outil belge qui permet de concilier élections sociales et vote électronique du 21e siècle.

Spécifiquement pour les élections sociales belges

« Après l'introduction de l'eID (2002-2007), nous avons commencé à chercher de nouvelles applications pour cette carte », explique Hugues Dorchy. « Ce n'est pas non plus un hasard si nous avons vu du potentiel dans une amélioration du vote électronique lors des élections sociales – un nouveau scrutin était déjà prévu pour 2012. Notre objectif : développer une application dans laquelle l'ensemble du processus se déroulerait à 100 % de manière dématérialisée au moye d’une technologie de type web. »

Les deux ingénieurs ont lancé un projet pilote dans une dizaine d’organisations dont les trois grandes banques, la KBC, BNP Paribas Fortis et ING. Hugues Dorchy : « Grâce à une coopération intensive avec les différents acteurs du dialogue social, notre logiciel de vote électronique a vu le jour. Nous avons été les pionniers en Belgique, pour créér la première solution de vote électronique spécifiquement conçue pour les élections sociales. Lors des élections sociales de 2012, une quarantaine d'entreprises ont utilisé l'outil. En 2016, ce nombre est passé à 200 organisations de toute taille et dans tous les secteurs. »

SD Worx a travaillé pour la première fois avec Elegio pour les élections sociales de 2016, dans le but de permettre aux entreprises de profiter des avantages du vote électronique.

« Nous pesons également sur la législation actuelle »

Au prochain scrutin en 2020, il sera pour la première fois 100 % légal de voter « depuis le poste de travail habituel ». Elegio a ouvert la voie. Hugues Dorchy : « Certains de nos clients ont décidé, malgré les llimitations de la loi, d'organiser le vote de manière décentralisée en 2016. Ce faisant, ces équipes RH ont voulu faciliter au maximum le vote de leurs collaborateurs et améliorer le taux de participation. De telles entreprises ont ainsi démontré que cela pouvait parfaitement se dérouler et ont ainsi convaincu le législateur de la nécessité d’adapter la loi aux réalités et aux desideratas pragmatiques des entreprises. » La législation a suivi.

Pour les élections de 2020, SD Worx travaille avec 2 partenaires : Assembly Voting et Elegio. Vous trouverez de plus amples informations concernant les élections sociales sur notre site thématique.

Sur le même thème

refresh Plus d'articles