1. Home>
  2. Actua & tendances>
Crowe Spark

Crowe Spark : « Guider les gens vers leur rêve d’entrepreneuriat »

« The only way to do great work, is to love what you do. » Tel est le principe de Steve Jobs repris sur le mur de la salle de réunion de Crowe Spark. Le plaisir de travailler, en d'autres termes. Ce thème et la digitalisation, en tant que clé du véritable rôle de l'expert-comptable – le conseiller en entrepreneuriat  –, ont été le fil conducteur d’un entretien avec Tom Zajtmann, partenaire comptabilité chez Crowe Spark.

De concert avec ses quatre collègues et associés, Tom Zajtmann a résolument décidé il y a quelques années de jouer la carte des acquisitions avec Crowe Spark. Actuellement, le cabinet a déjà procédé à trois acquisitions en trois ans. Les experts-comptables et conseillers fiscaux de Crowe Spark sont désormais au nombre de 75, répartis dans des bureaux situés à Anvers, Malines, Bornem et Bruxelles. Crowe Spark fait également partie de Crowe Global, un réseau mondial d’expertise comptable.

    La pénurie de talents freine la croissance organique

    Jusqu’où vont les ambitions de croissance du cabinet ? Tom Zajtmann ne fait pas de commentaire à ce sujet. « Si nous devions franchir une nouvelle étape de ce type, nous chercherions spécifiquement des bureaux déjà digitalisés », explique-t-il. « Pour les experts-comptables qui travaillent encore entièrement sur papier, la transformation est trop difficile, tant pour les clients que pour l'équipe. »

    « Les acquisitions permettent de se développer plus rapidement », poursuit-il. « Car par le biais de ces opérations, vous apportez des portefeuilles clients et du personnel. L'énorme pénurie sur le marché du travail freine de plus en plus notre croissance organique. »

      Une culture d'entreprise familiale forte, un atout précieux

      Digérer trois rachats en peu de temps demande beaucoup d'énergie à une organisation. C'est pourquoi l'équipe fait une pause cette année. Tom Zajtmann : « Vous avez des processus de travail et des applications logicielles à intégrer ou à faire migrer. Mais ce n’est pas le défi majeur. “Infuser” notre ADN aux nouveaux collègues, voilà le plus grand challenge. Nous y parvenons en mélangeant immédiatement les équipes et en les faisant travailler ensemble de manière intensive : chacun ressent ainsi rapidement nos vibrations positives. »

      Tom Zajtmann décrit la culture d'entreprise de Crowe Spark comme étant non seulement positive, mais aussi familiale, collégiale et solidaire. Et cela se retrouve dans les petites choses du quotidien : « Chez nous, personne ne découvre une pile de dossiers en attente sur son bureau après un jour de maladie ou de vacances, car nous redistribuons le travail au sein des équipes. C'est précisément parce que nous sommes un peu plus grands que nous avons cette possibilité. Pour les collègues qui viennent d'un petit bureau, c'est une révélation. »

        Une croissance verticale mais pas seulement…

        L'organisation est divisée en départements : Legal, Tax, HR, Global Mobility et Accountancy. Les collaborateurs travaillent au sein d'une structure hiérarchique composée de directeurs, de managers, de seniors, de consultants et de juniors. « Notre organigramme peut sembler très classique et vertical, mais les parcours de carrière au sein de Crowe Spark ne sont absolument pas figés », souligne Tom Zajtmann. 

        « Deux fois par an, nous rencontrons chaque collaborateur pour savoir comment il va. Quelles sont les tâches qu'il aime faire ? Ou celles qu’il préfère ne pas assumer ? Quelle serait sa prochaine étape idéale ? Nous veillons ainsi à répartir les tâches en fonction des compétences et, surtout, des envies. Parce que la chose la plus importante à nos yeux est que nos collaborateurs soient heureux chez nous. »

          Des salaires conformes au marché, sans extrêmes

          À moins qu'ils ne restent pour le paquet salarial ? Tom Zajtmann secoue la tête : « Nous rémunérons nos collaborateurs conformément au marché, comme l’a montré à maintes reprises l'analyse comparative des salaires. Nous suivons de près les différents repères salariaux pour nous comparer à la concurrence. »

          L'entreprise investit certes beaucoup pour offrir un environnement de travail agréable et passionnant. Tom Zajtmann : « Nos trois collaborateurs RH s’impliquent à plein temps pour que tout le monde soit heureux. Et avec succès, car il y a peu de rotation du personnel chez nous. »

            Tom Zajtmann
            Nous travaillons ensemble avec SD Worx de manière satisfaisante pendant de nombreuses années déjà.
            Tom Zajtmann
            Tom Zajtmann, Partenaire comptabilité, Crowe Spark

            La comptabilité numérique incontournable pour l’avenir

            Crowe Spark se distingue de nombreux autres cabinets d'expertise comptable non seulement par sa culture d'entreprise solide mais aussi par sa digitalisation poussée. « Nous sommes passés à la comptabilité numérique il y a dix ans », se souvient Tom Zajtmann. 

            « Les logiciels n'étaient alors pas encore très développés, mais nous en avons immédiatement ressenti les avantages. Comme notre application était basée sur le cloud, nous disposions déjà de postes de travail flexibles, par exemple, ce qui était très inhabituel dans notre secteur à l'époque. »

            Par la suite, les clôtures annuelles se sont numérisées – d'abord sur le serveur, puis via Silverfin – ainsi que tous les dossiers des clients. « Les dossiers papier leur étaient retournés. Nous avons aussi numérisé toutes les factures d'achat et de vente via un processus de digitalisation et de scan dans notre logiciel et nous travaillons avec Finbox. »

              Crowe Spark et SD Worx se rejoignent clairement dans cette démarche de digitalisation. « Nous pouvons utiliser nous-mêmes sans la moindre difficulté les outils de SD Worx. En outre, leurs collaborateurs sont à notre écoute lorsque nous formulons des suggestions pour de nouvelles fonctionnalités », déclare Tom Zajtmann. « Voilà des années que nous apprécions cette collaboration fructueuse. Le fait que SD Worx a une présence internationale, comme nous, est un plus. Cela signifie que nous pouvons aussi aider, de manière rapide et efficace, les clients actifs à l'étranger. »

                Non numérisable : nos relations étroites avec les clients

                La facturation numérique serait l'étape ultime vers une comptabilité entièrement dématérialisée, selon le partenaire : « En Italie, en Espagne et en Pologne, par exemple, la facturation numérique est déjà obligatoire et la plateforme de facturation électronique Peppol est en train de faire une percée en Europe. Nous comptons sur l'ITAA pour continuer à en souligner l'importance auprès des autorités compétentes. Partout, les experts-comptables manquent de bras. Le travail manuel de routine éliminé grâce aux outils, un temps précieux est libéré pour les conseils aux entrepreneurs. »

                Car s'il y a bien une chose qu'ils n'ont pas envie de digitaliser chez Crowe Spark, c'est leur rôle de conseiller. Ce rôle repose sur une relation étroite avec le client. Tom Zajtmann : « Nous rencontrons nos clients physiquement, et de préférence dans leurs locaux, là où ils se sentent le plus à l'aise. Nous accompagnons les entrepreneurs de A à Z, sur le plan professionnel et par rapport à leur patrimoine privé. Nous ne pouvons les conseiller judicieusement que si nous comprenons parfaitement leur activité et leur environnement. »

                  Avoir un comptable : un luxe ?

                  « En raison de la pénurie aiguë de personnel, on sent la pression monter dans le secteur », souligne Tom Zajtmann. « Lorsque vous accueillez un nouveau client, vous voulez d'abord vous assurer que vous pouvez lui offrir les meilleurs conseils et le meilleur soutien. 

                  Pour les entrepreneurs individuels et les indépendants à titre complémentaire, les services de comptabilité en ligne offrent déjà de plus en plus une alternative au bureau de comptabilité traditionnel. Je prédis qu’avoir un comptable sera un luxe d'ici cinq à dix ans. »

                  « Nous ne pouvons qu'espérer que le nombre d'inscriptions aux formations en comptabilité augmentera », conclut Tom Zajtmann. « Mais pour cela, la profession doit d'abord se débarrasser de son image terne et grise. L'une des clés est la poursuite de la digitalisation du processus comptable. L’encodage et le contrôle des chiffres ne représentent plus qu'une petite partie de notre travail quotidien. Le véritable cœur du métier de comptable est d'aider les personnes à réaliser leur rêve d'entrepreneuriat. »

                    Intéressé par un partenariat ?

                    Tout comme vous, nous sommes une caisse de résonance et une personne de confiance pour nos clients. Vous êtes curieux de savoir ce que pourrait être notre collaboration ? Découvrez ici de plus amples informations ou venez nous rencontrer.